Ruckus – Sinners of Saint – 2 de L.J. Shen

27 décembre 2017

Je suis définitivement acquise à cette auteure et ce troisième tome de sa saga a fini par me conquérir complètement si le début m’a un peu déçue au départ.

Pour remettre ce livre dans son contexte, précisons qu’il ‘agit en réalité du troisième opus de la saga portant sur quatre hommes qui se sont connu à l’adolescence et ont fondé un compagnie financière des années après. Le leader incontesté est Vicious mais Jaime avait eu droit à une longue nouvelle ( pas traduite en français encore). Chacun des quatre hommes ont des relations interdites ou hyper compliquées avec les femmes et Ruckus ou Dean ne fait pas exception. Il est le beau gosse de la bande, celui qui a la vie la plus simple apparemment. Séducteur, grand fêtard, qui adore boire et fumer toutes sortes de choses, il suffit d’aller l trouver pour obtenir ce que vous cherchez. Ruckus semble  vraiment le plus cool de la bande. Si en plus, vous avez bien suivi l’histoire de Vicious, vous savez qu’il a eu un rôle important auprès d’Emilia LeBlanc. C’est ce qui rend ce début d’histoire un peu longuet et c’et regrettable car la seconde partie est totalement géniale.

En effet, Dean est amoureux de Rosie, la petite sœur d’Emilia depuis toujours. Malheureusement pour eux, il sont des sortes de dommages collatéraux de Vicious. Celui-ci a soigneusement tout détruit autour de lui lors de leur adolescence. Rosie et Dean ont été un peu pris au milieu de tout cela et la première partie du livre revient sur ce passé et sur le fait que Rosie et Dean s’aiment ou se plaisent beaucoup depuis fort longtemps. Mais onze ans ont passé, Vicious et Emilia sont entrés dans une nouvelle phase de leur vie. Il est temps pour Dean et Rosie de se retrouver.

Cela traîne un peu au départ, il faut bien le reconnaître. On revient sur des passages que nous connaissons déjà, il n’y a pas de véritables enjeux car il est évident que Dean aime Rosie et que c’est réciproque même s’ils le nient plus ou moins. Comme c’est L.J Shen qui raconte cette histoire, cela demeure de grande qualité mais Dean est juste un peu provocateur et pas du tout comme Vicious. Bref, c’est bien mais pas forcément très emballant.

Mais voilà, la situation va considérablement se corser et devenir passionnante dans la seconde partie. La première complication vient d’un fait que l’on connaît depuis le premier tome : Rosie souffre de mucoviscidose, maladie pulmonaire incurable qui a toutes les chances de raccourcir son espérance de vie. Ce fait pèse sur sa vie quotidienne mais aussi sur la façon dont on la considère. À vingt-huit ans, elle est très surveillée par ses parents, sa sœur et beaucoup d’autres. Le seul, finalement, qui la traite « normalement », c’est Dean. Cette maladie, ses conséquences, sa gestion au quotidien va prendre une place grandissante au cours du livre et c’est très bien. Nous sommes dans une romance, donc évidemment, certaines choses sont atténuées mais la description des soins et des problèmes qu’elle pose sont loin d’être édulcorés.

Et puis, il y a Dean, bien plus complexe que le fêtard, alcoolique et drogué joyeux qu’il revendique être. Dean est tout cela mais il cache pas mal de choses et lui-même n’a pas les clés de tous les secrets qu’il dissimule. Inutile de dire que le voir se dévoiler, comprendre ce qu’il cache et pourquoi est passionnant. L.J. Shen nous perd un peu, nous égare volontairement sur quelques fausses pistes. C’est très bien fait, superbement écrit et bien mené. Je n’en dirai pas plus bien évidemment pour ne gâcher aucunement le plaisir mais tout cela arrive tardivement mais fait oublier le début moins palpitant. Les deux héros sont parfaits ensemble, incroyablement forts et vulnérables à la fois. Ils touchent tous les deux au cœur.

Tous les autres membres du groupe sont très présents. Vicious fait quelques apparitions et Emilia aussi étant donné leur rôle parfois involontaire dans le couple composé de Dean et Rosie. Et dans l’épilogue, se dessine déjà ce que sera l’histoire de Trent, le dernier à ne pas avoir encore eu son histoire. C’est le plus modeste de la bande, un ancien footballeur qui n’a pas eu de chance. Il est aussi le papa d’une petite fille… Je n’en dis pas davantage non plus, son histoire a l’air passionnante.

L.J. Shen est une auteure douée qui met en scène des personnages brillants, provocateurs, pas toujours irréprochables moralement ou autres mais c’est le genre d’hommes qu’on adore détester et qu’on finit par adorer de toute façon. Ce n’est pas donné à tout le monde de les réussir ainsi. Le reste est toujours à la hauteur : scénario, scènes sensuelles, personnages secondaires; je fonce donc sur l’histoire de Trent !

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.