When Dawn Breaks de Melissa Toppen

12 novembre 2017

Melissa Toppen est une auteure intéressante et régulière. Si ses romans ne sont pas formidablement originaux, elle trouve toujours des angles intéressants et raconte de jolies et graves histoires. C’est exactement le cas ici avec l’histoire d’Anthony et de Bree.

Ce roman peut se lire indépendamment mais il suit l’histoire d’un autre couple. C’est justement parce que Tess et Sebastian se retrouvent que Bree et Anthony vont renouer eux aussi. En réalité, Bree avait deux amies très proches, Tess et Courtney; la vie, les problèmes ont fait que les trois jeunes femmes se sont un peu perdues de vue entre déménagements entre la côte est et la côte ouest des USA. Bree a accompagné sa meilleure amie, Tess auprès de son copain et découvre avec beaucoup de surprise qu’ile st en colocation avec un autre homme qu’elle a bien connu au lycée. Anthony était alors en couple avec Courtney. Le couple s’est séparé, els années ont passé, très chargées pour Bree et elle retombe avec beaucoup de joie sur Anthony. Elle a toujours beaucoup apprécié ce jeune homme même si le fait qu’il sorte avec son amie a évidemment bloqué toute relation entre eux.

Bree est une jeune femme de vingt-deux ans seulement mais au très lourd passé et le début, assez léger n’est pas révélateur de la lourdeur de ses blessures. Élevée par une mère alcoolique et absente, Bree a connu les pires abus. Un des aspects du livre est de démontrer la gravité des abus sexuels, notamment dans le comportement des petites filles qui, en grandissant, composent avec la violence et l’intègrent comme une normalité. C’est rarement évoqué de cette manière et si certains passages sont durs à lire, ils sont aussi très intéressants justement à cause de cet angle d’approche.

Heureusement, à côté de ces passages très durs, la romance entre Bree et Anthony est très jolie. La jeune femme a eu un bébé à l’adolescence. Le père de cet enfant n’a jamais voulu s’ne occuper. Elle a réussi pourtant à l’élever, à faire sa vie, a essayé de dépasser son traumatisme. Honnêtement, on se demande comment, tellement la vie ne lui a pas fait de cadeau. Anthony est la personne qu’elle attend dans sa vie, même si elle ne le sait pas. Il est doux, patient, gentil. Son seul défaut est d’avoir été le copain de sa meilleure amie, ce qui le rend, à ses yeux, intouchable. C’est un peu le point faible du roman car Bree se pose beaucoup de questions qui ne sont pas toutes forcément légitimes et surtout commet quelques erreurs assez évidentes et qu’on voit venir de très loin.

Cela ne nuit pas trop à l’impression générale. Le fait de voir ce couple se former malgré les difficultés est très plaisant et Bree mérite d’être enfin heureuse avec un type bien, ce qu’est justement Anthony. Le tout est illuminé comme souvent ces temps-ci par la présence de Jackson, le fils de Bree. Il n’est pas aussi bien utilisé que certains gamins que j’ai pu voir dans des livres récemment mais il est rigolo et s’entend comme larron en foire avec Anthony.

C’est une lecture plaisante qui alterne parfaitement les moments très graves avec d’autres plus légers. L’histoire de Sebastian et Tess a l’air très sympathique aussi et peut parfaitement être lue après car il n’y a aucun spoiler. Il restera Courtney, qui elle aussi, aura peut-être droit à son histoire un jour. Melissa Toppen mérite vraiment d’être découverte.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *