Military Man de Julie Christol

19 novembre 2017

J’ai été attirée très vite par la résumé de ce livre. Les military romances sont rares en France et c’est bien dommage. D’autant plus, qu’il s’agit ici, d’une histoire se déroulant sur un porte-avions américain, contexte encore plus rare et riche de perspectives. C’est une jeune auteure française qui s’est collée à cet ambitieux projet.

Il vaut mieux tout de suite préciser, donc, que plus qu’une military romance, il s’agit de l’histoire d’une reconstruction après un viol. L’héroïne, Charlie a en effet subi une terrible agression lorsqu’elle avait environ vingt ans. cette scène assez dure ouvre d’ailleurs le roman. Depuis, Charlie a rayé sa féminité, s’est jetée à corps perdu dans son métier. Issu d’une famille de militaires, elle travaille pour une revue spécialisée et est ravie d’obtenir la possibilité de naviguer sur un porte-avions qui commence une période d’essais après transformation. Nous sommes une dizaine d’années après l’agression mais Charlie est encore profondément traumatisée. Elle a d’ailleurs courageusement tenté de reprendre le contrôle de sa vie. Charlie est touchante et dégage une sincérité très réussie. Le reste l’est un peu moins malheureusement.

Charlie va mettre les pieds sur un vaisseau où l’on n’aime guère les femmes. elle est vite le sujet de moqueries diverses peu sympathiques et fait la connaissance d’un charmant lieutenant-colonel, un dénommé Camden. Au départ, il ne l’est pas trop d’ailleurs, et n’est pas plus fin que ses petits camarades. Mais il va vite percer le secret de Charlie qui se cache sous des vêtements informes et nie sa féminité par tous les moyens possibles.

Ma première grosse déception est que le contexte n’est qu’un prétexte. Nous ne verrons pas grand-chose du navire sur lequel se trouve Charlie. Nous n’apprendrons qu’au détour d’une phrase où il mouille, quel océan il traverse. Camden est pilote, nous ne le verrons que brièvement dans un avion. C’est tout de même un peu dommage car ce milieu est spécifique et d’une richesse totale pour construire un héros fort et inoubliable. Si on ajoute à cela que Camden ne sera pas un héros parfait pour Charlie, il perd pas mal de sa superbe.

Il s’agit donc surtout d’une histoire de reconstruction d’une jeune femme brisée. Là aussi, je suis restée un peu dubitative sur la rapidité de l’évolution de Charlie, qui passe d’un blocage quasi total vis à vis des hommes à une vie sexuelle très épanouie avec Camden. Ils vont tester de nombreux lieux dans l’immense porte-avions d’ailleurs. Les scènes sont (trop?) nombreuses, allongeant beaucoup le livre sans faire beaucoup avancer l’intrigue. Le propos sur les violences sexuelles est aussi un peu rapide bien qu’au centre du roman. Il y aurait beaucoup à dire sur le silence que Charlie a conservé toutes ces années. Il est parfaitement compréhensible mais le roman aurait pu être l’objet d’une analyse plus approfondie du problème surtout dans le contexte militaire, dans un milieu très masculin encore.

Il y a peu de personnages secondaires, tout étant très centré sur Camden et Charlie. Ils parlent à tour de rôle dans des chapitres très nombreux et courts qui hachent un peu la lecture.

L’impression d’ensemble est donc plutôt moyenne. Il y a pas mal d’idées et de bonnes intentions dans ce livre mais elles ne semblent pas toutes vraiment abouties. La romance a un goût d’inachevé, de trop peu ou de trop rapide. Dommage, étant donné la grande richesse des thèmes abordés.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *