Trading Yesterday de Kahlen Aymes

29 novembre 2017

Dans la série, ce livre n’est pas pour moi… Voilà le dernier Kahlen Aymes. Je n’ai aucune excuse, je sais que cette auteure fait dans le mélo dégoulinant de bons sentiments et dans le lacrymal. le sujet était hautement dangereux d’ailleurs, avec ce couple qui se retrouve lorsque leur petite fille doit subir une greffe de moelle pour essayer de soigner la récidive de leucémie dont elle souffre. L’idée est bonne franchement mais alors… le traitement m’a fait hurler plus d’une fois et les quantités de larmes versées par les protagonistes permettraient de remplir la mer d’Aral.

Le début est déjà très étrange et les solutions trouvées par les héros à leurs problèmes, surtout l’héroïne, semblent relever du vice le plus extrême. Résumons le point de départ : Teagan aime Chase qui le lui rend bien. Ils sont étudiants tous les deux et Chase, joueur de foot ( le nôtre, le soccer pour les Américains) est recruté par l’équipe d’Arsenal, c’est à dire Londres. Cela va conduire à séparer le couple. Et Teagan vient de découvrir qu’elle est enceinte. Je vous passe les détails mais Teagan va taire sa grossesse pour laisser partir l’amour de sa vie ; elle ne veut pas que sa carrière soit étouffée dans l’œuf. Admettons mais elle va aller chercher de l’aide auprès du meilleur ami de Chase, avec qui elle se met en couple. Bref, on se retrouve en quelques pages avec une situation ubuesque comme seule la romance sait en créer; l’idée est que Chase ignore tout de sa paternité quand un beau jour, Teagan l’appelle, affolée pour lui demander de l’aide. Il pourrait être un donneur potentiel de moelle osseuse.

Que dire de la suite ? Il y a de nombreuses incohérences comme le fait que la petite Remi, malade, et qui n’a jamais rencontré son père entre dans une relation parfaitement harmonieuse avec son papa en une seconde (quid de celui qui l’a élevée jusqu’alors ?), que tout ce petit monde a évolué dans la vie. Chase a une amie, Teagan est en couple aussi… soudain ces personnes qui n’ont rien fait de mal deviennent gênants… L’auteure a du mal à savoir qu’en faire.

Le tout se déroule dans une atmosphère assez plombante qui est celle de la grave maladie de Remi. Il y a matière à émotion, la leucémie est évoquée avec réalisme, mais l’auteure en fait des tonnes, décrit ses personnages ivres de chagrin (c’est bien normal) mais qui pleurent, se déchirent. C’est ultra-démonstratif et cherche vraiment à nous tirer des larmes. Du coup, cela a presque l’effet inverse, celui de tuer toute émotion.

Chase et Teagan ont aussi une relation à reconstruire. Chase n’a aucune idée de ce qui s’est réellement passé et il en faudra du temps pour qu’il sache comment on en est arrivé là. La lectrice que je suis n’avait plus vraiment grand intérêt pour la question. Je passe sur les détails absurdes sur le foot, sur le fait que ce joueur vedette est bien libre, que son équipe de championnat joue contre des équipes nationales…

Kahlen Aymes est une auteure qui adore le mélodrame, qui prend des situations toujours ultra compliquées entre ses héros pour les voir peu à peu, gagner une relation équilibrée et fusionnelle. Sur le papier, c’est juste parfait… Dans la réalité, cela donne un livre assez mal fichu, plutôt décevant et sans nuance.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *