Ruthless King – Mount Trilogy – 1 de Meghan March

20 octobre 2017

J’aime beaucoup Meghan March mais quand elle écrit ce genre de romance. Elle a clairement deux styles : l’un qui se rapproche de la romance NA avec des personnages torturés et d’autres bien plus érotiques souvent dans le monde du BDSM qu’affectionne tant la romance depuis quelques années. C’est une très bonne auteure, elle écrit bien et pour ceux qui apprécient ce genre d’histoire, vous serez certainement satisfaits. Pour ma part, je me suis ennuyée dans ce premier opus d’une trilogie.

Pourtant, l’histoire se déroule à La Nouvelle Orléans, là où une partie de ses meilleurs livres se situent. Mais dès le départ, on comprend vite dans quel genre nous nous trouvons. L’intrigue démarre très vite : Keira dirige une distillerie à La Nouvelle-Orléans mais les affaires vont mal, surtout depuis que son époux de quelques semaines est mort brutalement et qu’elle a découvert qu’il avait contracté des dettes considérables. Elle lutte pour sauver son affaire quand le coup de grâce tombe : elle se retrouve menacée par un homme puissant à qui son mari devait une somme énorme. Il s’appelle Lachlan Mount et il veut soit récupérer son argent, soit avoir sous sa coupe la jolie et rousse Keira.

À partir de ce moment, vous savez ce qu’il va passer. Keira ne veut absolument pas céder à ce chantage mais Mount est impitoyable et très fort. Honnêtement, l’auteure explique très bien comment Keira ne fait que s’emmêler encore plus dans ses filets en tentant d’y échapper. Et Mount adore posséder des femmes qu’il rejette ensuite comme de vulgaires mouchoirs.

Dans cette première partie, la romance est franchement érotique avec toutes les scènes hyper classiques de la romance de ce type : petits jeux sexuels avec des sextoys, déni d’orgasme, fessées… Mount est froid, possessif, dominant. Dans le genre, il assure. Keira ne paraît jamais faible ni gourde mais simplement victime de ses hormones. À titre personnel, ce genre d’histoires m’ennuie même si je reconnais que l’auteure s’en tire très bien et malgré les clichés, réussit à entraîner dans son récit.

Il se pose aussi la question de montrer sans arrêt des hommes qui se moquent du refus des femmes et qui trouvent normal de prendre une femme pour se rembourser. Je ne suis pas sûre que cela continuera à fonctionner aussi bien dans très peu de temps.

L’intrigue se réduit à sa plus simple expression. La fin amène une surprise de taille et l’affaire se complique un peu. Il faudra encore deux tomes avant la conclusion de cette histoire. Pas sûre que je vais me jeter dessus sauf si l’intrigue se corse et que la relation entre Keira et Mount est autre chose que l’ultra-domination d’un homme sur une femme. Ce qui n’est pas gagné…

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *