Extra-lucide de E.S. Carter

14 octobre 2017

Je serais bien en mal de dire si j’ai aimé cette dark romance qui n’a jamais autant bien porté son nom. C’est en réalité un livre assez unique en son genre qui s’il emprunte aux codes du genre, est écrit de telle façon qu’il demeure assez déroutant. Il n’est pas sans défaut selon moi mais plonge dès les premières lignes dans un univers assez fascinant, glauque et violent.

Comme dans chaque livre de dark romance, il faut insister sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une lecture réservée à tout le monde. C’est sombre, violent et la plupart des actes des personnages sont difficile à supporter. Il n’y a pratiquement aucune once de douceur dans ce monde et c’est un peu pesant, voire complaisant parfois.

Il n’y a pas non plus de préparation longue pour se préparer à l’histoire et le style de l’auteure est d’une grande concision qui convient parfaitement à cette histoire. Dès le départ, nous nous retrouvons dans un mariage qui va unir Faye et Cole. Ils appartiennent à deux famille ennemies qui gèrent un même club, L’ordre rouge, qui donne son nom à la série. je n’en dirai pas plus. Cette cérémonie dont on sent tout de suite qu’elle est loin d’être un évènement heureux n’est que le résultat d’une longue chaine de faits dont nous découvrirons peu à peu l’horreur.

Le mot n’est pas trop fort car ce qu’on subi Cole et Faye dépasse l’entendement parfois. Ces deux personnages sont très forts et je dirais que Faye l’est sans doute encore plus que Cole ce qui est rare dans la dark romance. Il est ce qu’on attend de ce type de héros: une sorte de psychopathe, qui n’a pas peur du sang ni du meurtre. Il déteste Faye au départ et a des intentions bien sombres à son égard. Elle est une jeune femme que la vie aurait dû briser mais elle ne l’est pas. Suite à un accident, elle a des dons de voyance et peut, en touchant les gens, voir leurs souvenirs. Elle voit également leur aura. Cela va la renseigner mieux que personne sur Cole ou sur d’autres personnages.

Revenons au style de l’auteure. Elle a une écriture d’une précision chirurgicale impressionnante. Il n’y a  pas de longues digressions, descriptions mais une plongée dans des scènes très marquantes, délibérément violentes. Si bien, qu’à titre personnel, j’étais parfois un peu fatiguée de passer d’une évocation très pénible à une autre. L’auteure n’accorde pas beaucoup de répit. Les scènes sont toutes marquées par la violence et souvent par le sang. La relation entre Cole et Faye se déroule dans cette ambiance et occupe une place relativement réduite. Ils ont une forte attirance dès le départ et qui n’a pas de véritable explication. De scène en scène où ils sont ensemble, elle se développe, en gardant un aspect très particulier. Cole ne devient pas un héros romantique dompté, qui oublie qu’il est un psychopathe à la base ! Rien n’est doux ni apaisé dans cette relation, à aucun moment.

Il y a des personnages secondaires dont le rôle est très important notamment le frère de Cole et un garde du corps. Tous les deux sont assez terrifiants et aussi perturbés que Cole; Ca promet pour la suite.

Voilà donc une romance à l’ambiance très singulière et très sombre. Si je n’ai pas décroché de ma lecture c’est plus par fascination morbide et pour la façon dont tout cela va se terminer que parce que le roman est vraiment excellent. C’est une expérience tout de même à tenter si toutefois on a le coeur bien accroché!

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *