Dignity – The Breaking Point – 2 de Jay Crownover

27 octobre 2017

Avec ce roman, Jay Crownover nous ramène à cette ville imaginaire qu’elle a créée et tout particulièrement dans un quartier où règnent la corruption et la violence. Il vaut mieux avoir lu les précédents livres pour suivre l’intrigue car de nombreux personnages sont déjà apparus et pour certains, nous apprenons quelques détails supplémentaires sur leur vie, leurs problèmes qui reviendront sans nul doute dans de futurs romans dont ils seront les héros.

Le héros n’est pas celui que j’attends le plus depuis que nous avons eu l’histoire de Nassir, mais après lecture, il donne toute satisfaction même si j’ai particulièrement apprécié l’héroïne. Snowden Stark est un geek dans une montagne de muscles. C’est un homme au QI exceptionnel dont l’enfance a été exceptionnellement dure. issue d’une famille de personnes aussi exceptionnelles que lui, la vie leur a joué de bien mauvais tours. Au final, Stark vit dans ce quartier de perdition et sert Nassir qui n’est pas vraiment du bon côté de la loi. Mais il y a pire, Stark va le découvrir quand Noe vient frapper à sa porte. C’est une jeune geek elle aussi qui pour des raisons que nous finirons par connaître a choisi de vivre dans la rue et de chercher l’anonymat le plus total. D’origine coréenne, elle aussi a une enfance effrayante et elle vient de fâcher un homme important, le maire de la ville. Les prénoms de ces deux personnages sont intéressants d’ailleurs. celui de Noe est expliquée d’ailleurs ; quant à Snowden, c’est très évident. Edward Snowden est un informaticien américain qui a révélé les systèmes de surveillance de masses de certaines agences très officielles des États-Unis et du Royaume-Uni. Il y a pas mal d’allusions aux énormes possibilités qu’offre l’informatique à la fois pour faire le bien ou le mal.

L’intrigue est bonne et bien traitée. Jay Crownover mélange ces geeks, des petits surdoués de l’informatique, qu’on utilise pour trouver des renseignements, piéger des gens. Rien ne les arrête et cette fois, leurs dons vont être mis au service d’une cause plutôt noble : faire tomber le maire qui est un pédophile dangereux qui a agressé sa belle-fille et sans doute beaucoup d’autres jeunes filles. Noe s’est mêlée de cette affaire et a mis sa vie en péril. C’est ainsi que Noe et Snowden vont se retrouver à faire équipe même si au début, cela semble bien mal parti.

L’intrigue est bonne et douloureuse. Les crimes du maire, le sujet des abus sur des enfants, tout cela est évoqué avec réalisme et sensibilité. La façon dont les héros, aidés de Nassir et de Titus, le « bon » flic, peut-être le seul du coin, vont essayer de parvenir à leur fin est tendue et maintient un bon suspense. Noe est au centre de tout cela. C’est un excellent personnage, une fille qui s’est toujours battue et a ce mélange de ténacité, de force et de fragilité. Elle fait partie des grands personnages féminins de l’auteure.

La romance de Snowden et Noe est totalement évidente pratiquement dès les premières pages. Ces deux-là se plaisent mais leur histoire ne les pousse pas vraiment à se rapprocher de l’autre et à laisser tomber leurs murs de protection. Mais cela va évoluer assez vite, dans une tension sexuelle intense. On sait que l’auteure a un grand talent pour ça.

En bref, on passe un moment excellent, au milieu de cette bande de héros assez sinistres : Nassir, Titus, Booker… L’intrigue générale, celle commencée depuis plusieurs livres maintenant et qui présente ce quartier pourri si difficile à réformer, se poursuit lentement. C’est tendu, sombre, mais également romantique. Les scènes purement sentimentales succèdent à celles plus consacrées à l’action en général. C’est une expérience complète et forte ! Maintenant, j’attends avec impatience l’histoire de Karsen et Booker, quelque chose me dit qu’ils seront les prochains !

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *