Nineteen Letters de Jodi Perry

3 septembre 2017

Ce roman est exactement ce que promet le résumé et la couverture : une plongée dans l relation amoureuse de deux jeunes gens que la vie n’épargne pas mais qui envers et contre tout vont conserver leur amour intact, surtout après une terrible épreuve.

Vous connaissez peut-être l’auteure qui, sous un autre pseudonyme s’exprime dans un genre différent. Il s’agit de J.M. Perry dont un roman est déjà paru en français. Sous cet autre nom, son style est globalement différent et raconte une superbe histoire d’amour plus qu’une romance classique.

Braxton et Jemma se sont rencontrés encore enfants. Ils ont immédiatement partagé un lien très fort, indéfectible, que le temps a encore renforcé et très logiquement cela a débouché sur un amour fusionnel. Jemma et Braxton s’aiment follement. Ils sont beaux, aisés, vivent dans une jolie maison qui donne sur une plage quelque part en Australie. Si leur vie a connu quelques difficultés, tout semble pourtant leur sourire. Jusqu’au moment où Jemma va avoir un accident de voiture. Grièvement blessée, elle va sortir du coma, amnésique. Au grand désespoir de Braxton. Effondré, il découvre que la femme de sa vie ne se souvient pas de lui et que dans son état, sans mémoire, elle le repousse et le tient à distance. Malgré la douleur que cela provoque, il décide de lui laisser du temps et de lui « rendre » sa mémoire. Ils se connaissent alors depuis dix-neuf ans, il va lui écrire dix-neuf lettres. Ce n’est pas exactement une lettre par an, heureusement, mais chacune d’entre elles raconte un moment privilégié de leur vie commune, quelque chose qui a marqué leur longue relation.

L’idée est superbe. Chaque lettre se termine par une bien belle phrase : « Ce que nous avons partagé est trop beau pour être oublié ». Et c’est exactement, l’idée du roman. Braxton et Jemma ont tout partagé, ont grandi, sont devenus des adultes ensemble. Leurs vies sont entrelacées, impossibles à distinguer et Braxton va se battre à chaque instant pour que Jemma non pas se souviennent, il ne peut pas provoquer cela, mais retombe amoureuse de lui, retrouve par-delà le traumatisme les mêmes sentiments qu’elle éprouvait avant. L’idée est très jolie et classique. L’amour peut tout vaincre, abattre tous les murs.

Et on replonge avec Jemma et les lettres de Braxton dans leur histoire. Nous découvrons leur passé commun en même temps que Jemma. Ma seule réserve vis à vis du livre est que leur histoire est finalement banale et qu’on a tous déjà lu une histoire comme cela de deux enfants qui découvrent très jeunes qu’ils sont des âmes sœurs. Les épisodes de leur passé que révèle chaque lettre ne sont pas follement originaux ni très spéciaux. Mais malgré cela, on se laisse bercer et entrainer par la douce musique, très romantique, de ce récit.

Le style est très soigné, l’écriture adaptée à cette romance qui parle plus de sentiments, d’absolu que d’autres choses. Cela tranche avec la production actuelle souvent très crue et explicite.

Jemma et Braxton forment un couple follement romantique et fusionnel. Braxton est formidable. Il est patient et compréhensif. Chaque démarche qu’il fait est une déclaration d’amour à Jemma. Sa patience, son imagination, la beauté tranquille de chacune de ses lettres sont la vraie réussite de ce roman.

C’est une belle lecture, douce, réconfortante, pleine d’espoir sur le monde et la vie. Pourtant, il y a des coups durs dans cette histoire, des moments difficiles, des pertes irréversibles mais au-delà,l’amour triomphe toujours et c’est un message optimiste et qu’on aime lire.

Si ce roman n’est pas parfait, n’innove finalement pas tant que cela, il est parfaitement exécuté et touche beaucoup.

  • 9/10
    - 9/10
9/10

Résumé

Braxton

Nineteen. There’s something about that number; it not only brought us together, bonding us forever, it also played a hand in tearing us apart.

The nineteenth of January 1996. I’ll never forget it. It was the day we met. I was seven and she was six. It was the day she moved in next door, and the day I developed my first crush on a girl.

Exactly nineteen years later, all my dreams came true when she became my wife. She was the love of my life. My soul mate. My everything. The reason I looked forward to waking up every morning.

Then tragedy struck. Nineteen days after we married, she was in an accident that would change our lives forever. When she woke from her coma, she had no memory of me, of us, of the love we shared.

I was crushed. She was my air, and without her I couldn’t breathe.

The sparkle that once glistened her eyes when she looked at me was gone. To her, now, I was a stranger. I had not only lost my wife, I had lost my best friend.

But I refused to let this tragedy be the end of us. That’s when I started to write her letters, stories of our life. Of when we met. About the happier times, and everything we had experienced together.

What we had was far too beautiful to be forgotten.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.