The Bride – 1 de S. Doyle

31 août 2017

Voilà une petite série de courts romans, sans prétention mais efficaces, sur une histoire assez classique, traitée de façon moderne et naturelle. S. Doyle est une auteure que vous connaissez peut-être déjà puisqu’elle publie chez Harlequin des romances souvent bien faites sous le nom de Stephanie Doyle. Sa série comprend ici, quatre épisodes et commence avec une idée qui peut surprendre mais qui n’a aucun caractère tordu.

Ellie, l’héroïne perd son père à l’âge de seize ans. Tous deux vivaient dans un ranch isolé, à proximité d’une modeste ville dans le Montana. Jake est leur seul employé. déjà orpheline de mer, la jeune fille se retrouve seule, à la tête d’une vaste exploitation alors qu’elle est encore mineure. Ce qui l’attend est un placement en famille d’accueil et cela ne résoudra pas son problème avec son ranch. Ellie n’en a pas du tout envie. La solution que propose l’avocat chargé de la succession et Jake lui-même la surprend énormément. Il se propose de l’épouser ( ce qui est autorisé par la loi au Montana) et ainsi, le problème de sa minorité est résolue comme celui de son héritage même si elle doit toucher l’essentiel à l’âge de vingt-et-un ans. le mariage durera le temps qu’elle atteigne sa majorité et qu’elle puisse apprendre son futur métier de cow-girl.

Ne froncez pas les sourcils en vous disant que le héros, qui a dix ans de plus qu’Ellie, va profiter de la situation et qu’on va se retrouver dans une romance surtout érotique sur l’initiation sexuelle d’une très jeune femme. Il n’est pas question de sexe ici. Par contre, c’est ce que pense tout le village où ces deux-là vivent. Malgré leurs dénégations, chacun pense cela et doute fortement que le mariage n’est que de pure forme. C’est plutôt la réaction des autres et la vie commune forcée des deux héros dont il est question. c’est d’ailleurs intéressant car comment continuez à mener une vie normale quand on est dans un mariage de raison à l’âge de seize ans ? Comment répondre aux questions et à la curiosité des autres ?

C’est plutôt bien et vu et traité de façon fraîche et légère, aux antipodes donc d’une romance érotique glauque. Ellie est jeune mais a un caractère très affirmé. Elle est féministe et peste devant les réactions de mâle alpha de Jake qui n’hésite pas à en rajouter pour l’agacer. Elle raconte son histoire alternativement avec Jake et si l’évolution de l’histoire n’est guère surprenante, elle est bien faite et crédible. Ces deux-là n’ont jamais envisagé en l’autre un compagnon sérieux. Ils vont progressivement se découvrir et se rapprocher.

Il y a trois autres épisodes à cette histoire que je vais lire rapidement car si cette première partie n’est pas parfaite, elle remplit très bien son office. En effet, il manque justement de la tension sexuelle entre les deux personnages et Jake qui a un fort potentiel dans le genre cowboy rugueux et taciturne est un peu en retrait devant la vivacité d’Ellie. C’est un peu dommage. L’auteure a fait bien attention de se concentrer sur l’évolution du couple et de ne pas jouer sur les cordes habituelles. Il reste donc encore pas mal à découvrir car si la fin n’est pas haletante, l’histoire n’est pas terminée du tout.

Terminons en disant qu’on prend une grande goulée d’air frais avec cette histoire qui se déroule en pleine campagne du Montana. Le travail difficile de la terre et de l’élevage est bien évoqué aussi. C’est donc une jolie romance, globalement réussie qui interpelle sous la plume de cette auteure qui a déjà fait ses preuves mais pas trop dans ce genre.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *