Nos chemins de travers de Georgia Caldera

20 août 2017

Georgia Caldera avait fait des incursions dans la romance contemporaine mais pas encore dans le New Adult. C’est maintenant chose faite avec ce joli premier opus d’un duo de roman qui va nous permettre de rencontrer le détestable Louis ( au début seulement !) et la timide et introvertie Emma.

Ils se connaissent depuis très longtemps et Emma a toujours regardé Louis de loin car il est tout ce qu’elle n’aime pas. Il est arrogant, tout lui réussit, il séduit les filles comme il veut, ce dont il ne se prive pas. Mais surtout, il adore blesser les gens et Emma est très vulnérable. Très complexée sur son poids et ses formes trop accentuées, selon elle – et surtout sa mère – elle évite les autres et a un rapport avec son corps et tout ce qui est physique, très compliqué et tendu. Louis confirme tout le mal qu’elle pense de lui lorsqu’il lui balance une insulte qui la touche profondément. Mais tout va changer pour lui assez vite et il va devoir traverser une dure épreuve dans laquelle Emma va plus ou moins l’accompagner.

Nous sommes dans un très grand classique du New Adult avec deux héros écorchés par la vie, en souffrance de façon assez équivalente même s’ils ne l’expriment pas de la même manière. Louis blesse les gens pour se protéger, ce qui n’excuse rien mais explique juste son attitude. Il va se révéler peu à peu et montrer un autre visage. Face à lui, Emma est très touchante dès le départ. Elle symbolise bien l’héroïne New Adult aussi, très complexée, à l’aube de sa vie d’adulte mais tellement empêtrée par ses doutes sur elle-même, sur ses fragilités adolescentes qu’elle ne parvient pas vraiment à y entrer. Elle est encore vierge et se dissimule le plus possible. La façon dont elle doute systématiquement de sa capacité à plaire est très émouvante et rappellera sans doute à beaucoup de lectrices ces moments difficiles. Les deux héros sont donc touchants chacun à leur façon et vont converger l’un vers l’autre justement quand Louis va lui aussi éprouver des difficultés physiques.

L’histoire est simple, a un rythme assez lent, ce qui est la caractéristique de l’écriture de Georgia Caldera. Elle dissèque tranquillement, doucement, sans avoir l’air de le faire les émotions et les sentiments de ses personnages avec son style bien à elle, très reconnaissable. Les mots sont choisis, précis, le style est travaillé et on plonge facilement dans l’intrigue.

On peut deviner ce qui va se produire ou ne pas être très étonnés des différents rebondissements mais pourtant cela fonctionne très bien. Tout est amené avec subtilité et intelligence, tout comme l’évolution considérable des personnages, particulièrement de Louis dans cette première partie. Il n’est jamais évident de faire passer un héros de salopard assumé en prince charmant !

La force de ce premier tome est bien sûr les personnages mais surtout la façon dont l’auteure se réapproprie le New Adult, le façonne pour qu’il colle à son style, à son goût pour les personnages masculins sombres et complexes, pour les héroïnes qui ne demandent qu’à s’épanouir. Les thèmes sont ceux du New Adult, l’intrigue aussi mais ce livre ne joue pas sur les mêmes cordes que les autres. J’espère que le second tome fonctionnera aussi bien. Louis et Emma ont pas mal de chemins à parcourir encore.

2 Comments

  • Evenuia 20 août 2017 at 16 h 48 min

    Je ne suis pas du tout rentrée dans cette Romance alors que je suis fan de l’auteur et des slow burn en particulier. Je n’ai pas cru à leur histoire qui m’a fait hausser les yeux …

    • Sylvie Gand 20 août 2017 at 17 h 03 min

      Ah ça arrive… Je me suis laissée embarquer parce que je trouve que le style de Georgia reste très présent et que du coup j’ai lu ça plus comme un livre de Georgia Caldera qu’un NA. Il en a les caractéristiques mais il ne ressemble à aucun du genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *