Undeserving – Undeniable – 5 de Madeline Sheehan

5 juillet 2017

Ce roman s’est cruellement fait attendre… et quand Madeline Sheehan avait annoncé qu’elle avait besoin de revenir sur Preacher et Debbie, les parents de l’héroïne de son premier tome, je m’étais sincèrement étonnée sur l’utilité de la chose étant donné qu’on connaissait à peu près son histoire et celle de sa famille. Mais voilà, elle a enfin publié ce roman et… il est totalement réussi, puissant et fort. Il est utile pour comprendre l’histoire de cette famille et la tragédie dans laquelle elle a toujours baigné. Alors, oui, vous savez à peu près comment cette histoire va évoluer ; on peut au cours de la lecture deviner ce qu’il va arriver. Le but n’est pas de surprendre mais d’amener le lecteur avec Debbie et Preacher au bout de leur histoire. Et c’est une sacrée chevauchée…

Rappelons que cette série de Madeline Sheehan se déroule dans le milieu des Bikers américain, et surtout de groupes qui sont carrément dans l’illégalité. Nous avons déjà suivi en quatre tomes l’histoire de Deuce et Eva ainsi que de certains de leurs amis et de leur famille. Nous revenons avec ce tome, un peu en arrière, à l’époque où les parents d’Eva se sont rencontrés et ont conçu leur petite fille. Preacher, nous l’avons vu agir dans des romans précédents et ce n’est sans doute pas le personnage le plus engageant qui soit. Mais ce livre va vous faire comprendre qui il est et comment il est devenu cet homme sans foi ni loi, violent et brutal.

Ce roman peut presque se lire de façon indépendante. Il fait allusion à des évènements qui sont racontés dans d’autres livres donc mieux vaut lire dans l’ordre. Mais si vous ouvrez ce livre, vous ne serez pas perdus, les autres tomes comptent finalement peu.

Preacher et Debbie vont se rencontrer tout à fait par hasard. Ce sont deux personnages paumés chacun à leur façon. Debbie fuit et est devenue SDF. Elle erre sur les routes américaines, âgée d’à peine seize ans et elle survit en volant ceux qu’elle croise. Nous devinons seulement pourquoi elle fait ça mais ce qu’on apprend suffit pour la comprendre. Quant à Preacher, il vient de sortir de prison après avoir pris deux ans pour trafic divers, tout cela pour le compte du groupe de Bikers de son père. Il est en pleine remise en question : jeune encore, la prison l’a traumatisé et lui a fait prendre conscience que son mode de vie a toutes les chances de le reconduire un beau jour derrière les barreaux. Peut-il changer de vie? se séparer de sa famille, certes malhonnête mais qu’il aime et respecte ?

Preacher et Debbie vont se croiser comme deux étoiles filantes et reconnaître l’un dans l’autre celui qui peut à la fois le compléter et le comprendre. Je ne vous dirai rien de ce qui se met en place mais il s’agit d’une histoire tragique et implacable comme lorsque le destin se met en marche et que rien ne semble l’arrêter. L’histoire de Debbie et Preacher est belle et poignante. Tous deux touchent au cœur. Debbie, fragile, combative et Preacher, plus âgé, finalement plutôt tendre et gentil sont profondément humains. L’auteure a un talent incroyable pour les mettre en scène, pour nous toucher. Ces deux personnages ne peuvent pas s’oublier de sitôt. Preacher est présenté sous un jour bien différent que celui qu’on a pu voir jusqu’alors et tout ce qu’il est devenu devient parfaitement compréhensible au vu de son histoire.

Et puis, il reste le talent de conteuse de Madeline Sheehan, de don habileté à construire une intrigue. Tout s’enchaîne remarquablement bien y compris les allusions à ce que nous connaissons déjà. L’histoire se décompose en trois parties, comme trois actes. Debbie et Preacher s’exprime tour à tour. Et puis, entre chaque partie, il y a des passages dans le présent avec Eva, au chevet de son père, Preacher. Deuce est là. Nous replongeons avec bonheur dans la relation passionnelle et tendre de ces deux personnages. Et nous voyons Eva découvrir ce qu’elle ne savait pas.

Cette histoire est bouleversante, précise, intense et brillante. Rien n’est vraiment surprenant, il n’y a pas de miracle ni de retournement de situation extraordinaire mais une magnifique histoire d’amour qui a permis la naissance d’Eva et une atmosphère sombre, violente et dramatique, comme dans tous les tomes précédents.

Il y a quelque chose dans cette série et tout particulièrement dans ce tome, de la série Sons of Anarchy. Il y a la même force, le même sens du tragique, les mêmes enjeux parfois. Mais l’intrigue n’a rien de commun.

Madeline Sheehan nous a fait attendre pour la bonne cause. J’ai adoré ce roman et découvrir l’histoire de Preacher et Debbie.

 

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *