Wrecked de Jeannine Colette

26 juin 2017

Voilà une auteure que je risque de suivre à l’avenir car ce roman est une vraie réussite malgré quelques lenteurs ou soucis de construction qui n’altèrent pas le plaisir de lecture. C’est une romance racontée du point de vue de l’héroïne seulement, hormis l’épilogue, et c’est une bonne idée car nous suivons son histoire de son point de vue et nous réalisons assez vite ce qu’elle ne voit pas.

Leah est toujours restée dans sa petite ville de l’Ohio. Elle a choisi de devenir serveuse dans un bar quand ses amis sont tous partis à l’université. C’était un choix qui va l’amener à devenir propriétaire du bar dans lequel elle travaille. Mais tout le monde n’a pas forcément compris ce qu’elle voulait faire et elle en a conçu un certain complexe malgré tout. Leah, c’est la fille délurée, solaire, qui n’hésite pas à provoquer ni à se mettre en avant. Quand elle travaille au bar, elle est la première à chevaucher un boeuf mécanique pour montrer ses capacités au rodéo par exemple. Elle a repoussé dans ses souvenirs la mort dramatique de son premier copain qui est décédé d’une overdose alors qu’il était encore très jeune. Cette mort a été un moment pivot dans sa vie mais aussi dans celle d’Adam, le meilleur copain de son petit ami. Depuis, ils semble se détester, s’entendent comme chien et chat. Adam est devenu policier dans leur petite ville et il est la quintessence de l’homme de loi : ferme, dominateur, pas très marrant. Du moins, elle le voit comme ça.

Leah ignore largement Adam jusqu’au jour où elle a un accident de voiture et qu’elle est accusée de conduire en état d’ivresse. Elle n’était pas au volant donc n’est pas responsable mais voilà, elle doit le prouver et en attendant, Adam lui propos en guise d’arrangement  une peine d’intérêt général et là voilà obligée d’aller sur des chantiers de construction de logement social avec lui.

la personnalité de Leah joue beaucoup dans l’appréciation que l’on a du roman. Leah n’est pas la fille parfaite, pas la plus éduquée mais elle sait où elle va malgré tout. Elle est déterminée et incarne une image de femme comme on aimerait en voir plus souvent.Elle ne s’en laisse pas compter et n’a pas forcément les idéaux très classiques des héroïnes de romance. Adam est parfait lui aussi en tant que présence permanente dans la vie de Leah. Il est toujours là, autour d’elle, sombre, silencieux, pas commode mais fondamentalement bienveillant. Le lecteur comprend vite pourquoi alors que Leah pense encore à le tenir à distance et à le taquiner. Elle a ses raisons.

L’histoire est un peu longue dans la première partie. on comprend vite de quoi il retourne et l’auteure peine un peu à faire avancer son intrigue, à faire passer un cap aux deux héros mais les voir se chamailler, se tourner autour de cette façon qu’ont les gens attirés l’un par l’autre mais qui refusent de le reconnaître est très plaisant. Le reste du livre est plus dynamique et soulève le problème de la consommation de drogue chez les jeunes. En effet, la mort du petit ami de Leah est exemplaire et de nombreux flashbacks assez courts nous replonge dans l’adolescence de la jeune femme pour mieux nous l’expliquer et nous faire comprendre ce qui lie Adam et Leah.

Voilà une lecture plaisante, qui peut en amener d’autres puisque plusieurs personnages secondaires dont la sœur de Leah auront leur histoire. Celle-ci est très agréable et si elle n’est pas follement originale, on sent que l’auteure a trouvé son ton, son rythme et ses propres idées. À suivre donc !

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *