When It’s Real d’Erin Watt

5 juin 2017

Qui se cache derrière ce pseudo d’Erin Watt ? la brillante Elle Kennedy et une de ses amies, Jen Frederick. Toutes deux publient seule et parfois ensemble. Elles signent ici une romance qui flirte avec le NA en restant dans le YA et c’est diablement réussi. c’est classique, attendu mais très brillamment écrit et on succombe au charme de Oakley Ford sans aucun problème. Pour vous tenter davantage je dirais qu’il y a un petit goût de The Deal ici. Attention, le roman est différent mais on retrouve un peu de cette dynamique entre une star à qui tout réussit et une jeune femme bien plus ordinaire mais avec la tête sur les épaules.

La star, c’est Oakley, dit Oak. Il va avoir vingt ans mais a déjà une longue carrière derrière lui. C’est l’une de ses popstars qui ont émergé à l’adolescence. Une sorte de Justin Bieber en quelque sorte. À vingt ans il traverse un peu un moment difficile du point de vue artistique. Il a du mal à progresser dans son art, dans la chanson et cherche désespérément à travailler avec un producteur éminent. Pour cela, il doit le convaincre mais son image n’est pas très bonne. D’où l’idée de le faire sortir avec une jeune femme bien sous tout rapport et de livrer au public une romance de rêve. Et c’est là qu’intervient Vaughn. Elle a dix-sept ans et sa soeur travaille dans l’agence de communication de Oak. Elle a tout pour faire la petite amie parfaite : elle est jolie mais dans un genre très normal, elle a besoin d’argent et elle connaît bien le jeune chanteur pur qui elle a craqué quelques années auparavant.

On devient ce qui va se mettre en place. Le tout se déroule sous les yeux des fans. Comme le dit le roman, Oak vit dans un bocal, c’est à dire que tous ses faits et gestes sont observés et s’il en l’habitude, pas Vaughn. Il est également entouré d’une foule de gens qui le protègent, le contrôlent, tentent d’organiser sa vie. Oak est un personnage génial comme souvent dans les livres de Elle Kennedy. Au départ, il a tout du petit con arrogant, qui va avec une très mauvaise volonté accepter le plan et puis, tout doucement, il va se laisser toucher par Vaughn qui ne fait pourtant rien pour cela. Vaughn a les pieds sur terre, la vie a été dure pour elle et sa famille puisqu’elle a perdu ses parents dans un accident quelque temps auparavant. Le contraste entre Vaughn, qui ne perd pas la tête dès qu’elle voit Oak et lui, qui s’en étonne avant de trouver ça très confortable est très réussi. Les deux auteurs nous font croire à cette histoire peu vraisemblable pourtant et on se retrouve aux côtés de ce jeune couple assez atypique. Tous deux ont eu une vie qui les rend plus mûrs que leur âge réel. ils sont touchants, drôles. Il sont aussi à un tournant de leur vie. Finalement, Oak doit se transformer en idole de jeunes ados en vrai rockstar et Vaughn doit trouver un sens à sa vie. On s’intéresse même aux problèmes de gosse de riches qu’est Oak puisqu’il est fils de stars du cinéma et a eu une enfance certes très aisée mais très solitaire. C’est banal, mais ça fonctionne !

C’est simple, remarquablement efficace grâce aux personnages attachants. C’est également très contemporain avec une histoire qui se vit avec Instagram, Twitter et tous les réseaux sociaux. On plonge vite dans cette histoire très sympathique.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *