Le Doux parfum des souvenirs de Cécile Chomin

15 mai 2017

Cécile Chomin revient avec une romance un peu différente de celles qu’elle a écrites auparavant. On retrouve sa patte un peu fantasque mais elle raconte ici une jolie histoire, celle de Morgane et Nico, qui se sont rencontrés alors qu’ils avaient treize et quinze ans et qui jouent à cache-cache pendant de longues années.

Le principe de cette romance est une grande réussite et une très bonne idée. Morgane a près de trente ans lorsque son colocataire va la pousser à réouvrir ses journaux intimes d’adolescente et de jeune adulte. Il a une bonne raison pour cela . Nous allons alors découvrir Morgane à partir de ses treize ans surtout lors de ses étés près de Montpellier, juste au moment des fêtes estivales de Mauguio. Cécile Chomin sait visiblement de quoi elle parle lorsqu’elle évoque, parfois un peu longuement ses fêtes très populaires avec vachette, piscine, équipes qui s’affrontent dans un joyeux désordre. Cette idée est excellente et va permettre de suivre les rencontres de Morgane avec Nico, le frère de sa meilleure amie. elle craque vite sur ce garçon de deux ans son aîné et les années vont passer. Morgane aime Nico, mais la vie ne fait rien pour les rapprocher et ils ne font guère d’efforts. Parfois, ils sont un peu agaçants car on se demande biens e qui les retient de parler un peu et découvrir qu’ils sont assez d’accord l’un sur l’autre. Le langage franc, familier de Morgane fonctionne bien et en dehors de Nico, elle entre progressivement dans l’âge adulte entre désirs, questions sur elle-même, rapports pas toujours simples avec les parents et les copines.

Et puis, il y a Morgane de maintenant, à l’âge adulte. La fin du roman surtout se consacre à la jeune femme qui n’a pas encore trouvé l’âme soeur. Que s’est-il passé dans sa vie? Pourquoi a-t-elle perdu de vue sa meilleure amie? Qu’est devenu Nico? le livre alterne entre les passages du journal de la jeune femme et son point de vue d’aujourd’hui. Son regard sur son passé est très intéressant.

On suit ces aventures comme celles qui auraient pu nous arriver à nous. C’est simple, plutôt rigolo, mais un brin inégal. cela pourrait aller plus vite parfois et comme je l’ai dit, on peine à comprendre pourquoi Nico et Morgane se sont toujours manqués pendant leur enfance. le livre aurait mérité une bonne relecture mais il y a un petit goût de nostalgie toujours teintée d’humour et de légèreté qui fonctionne bien. Il est beaucoup question d’amitié, de fêtes, de rencontres et d’amour bien sûr, le tout dans un Sud que l’auteure sait rendre vivant. Une jolie lecture un peu atypique dans la romance mais également dans l’oeuvre de l’auteure qui s’aventure sur d’autres terrains, ce qui est toujours agréable à découvrir.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *