The gravity of us – Elements – 4 de Brittainy C. Cherry

15 avril 2017

Voilà donc le dernier opus de cette superbe série de Brittainy C. Cherry qui explore les différents éléments. chaque roman est totalement indépendant et aucun ne se ressemble. Vous pouvez donc ouvrir celui que vous voulez ; ce dernier s’attache à le Terre et à la gravité comme le titre l’indique. comme d’habitude, l’auteure nous embarque dans une histoire profondément belle et grave qui tourne en effet autour de la terre à la façon dont on y est relié.

Comme souvent, au cours de la lecture, on est frappés par l’intelligence et la réflexion que Brittainy C. Cherry apporte à son sujet. Elle compose son histoire autour de l’idée de la terre et il est aisé au fil du récit d’y voir les nombreuses allusions. La toute première est liée à l’héroïne, Lucy, qui adore les fleurs et les plantes, produits de la terre.

La mort est également très présente dans ce livre. c’est un sujet qui court dans toute l’oeuvre de l’auteure comme celle de la famille mais ici, elle prend une autre dimension car c’est à la terre qu’on confie ceux que nous avons perdu.

Les deux héros n’avaient pas grand-chose en commun au départ. Lucy est la petite dernière d’une famille de trois filles élevées par une mère fantasque, bohème. Elle est sans doute celle qui lui ressemble le plus. Sa sœur aînée, au contraire a pris ses distances avec ce modèle maternel qui a créé une profonde insécurité chez elle. Leur mère est morte et les trois sœurs ont grandi et ont des rapports parfois compliqués. Graham, le héros, est un homme profondément blessé par son éducation et son enfance. Froid, refermé sur lui-même, il a épousé Lyric, la sœur aînée de Lucy. C’est plus une association qu’un vrai mariage qui va être très perturbé quand la jeune femme va tomber enceinte. Ceci n’est que le point de départ de cette histoire, celui va mettre en présence la lumineuse et solaire, Lucy et le sombre et très froid, William. Si l’on veut reprendre la métaphore de la terre, Graham y est comme vissé, enfoui, retiré de tout, enterré vivant. Il repousse avec agressivité qui veut le tirer de là. Mais Lucy, elle flotte un peu au-dessus de la surface, à tel point que certains la trouvent un peu immature et naïve. Mais elle ne l’est pas et elle va se lancer à l’assaut de William avec constance, pas dans le but de le séduire, il n’est pas question de ça, mais pour le sortir de son marasme, elle qui n’a jamais eu de racine. Comme vous le voyez , cette métaphore est bien filée tout au long du récit.

L’histoire est comme toujours profondément touchante et belle. L’auteure trouve une merveilleuse idée pour rapprocher, dans un premier temps, les deux protagonistes. Et on les voit tous les deux graviter subtilement l’un vers l’autre, progressivement, de façon très crédible et émouvante. Il n’est pas question de relations passionnées et sexuelles. Bien au contraire, tout se fait de façon naturelle, au-delà du désir physique. Si vous cherchez d’intenses scènes de sexe, vous serez déçus. Cette histoire est celle deux âmes qui convergent l’une vers l’autre avant tout.

Tous les personnages secondaires sont forts et ont un rôle passionnant autour de nos deux héros. C’est surtout le cas des deux sœurs de Lucy, toutes deux très nuancées, loin d’être parfaites. La dynamique entre elles trois est très intelligente, montre l’importance de ces liens familiaux mais également leurs limites. C’est un thème très fréquent dans les livres de Brittainy C. Cherry.

L’œuvre de cette auteure est vraiment à part, atypique. Elle n’utilise les clichés de la romance que très rarement et si le résumé peut sembler banal, l’histoire ne l’est pas du tout. Elle est aussi profondément belle et émouvante, aborde des sujets graves sans aucune facilité. Tout est nuancé, pesé, soutenu par une écriture toujours aussi impeccable, qui a un véritable souffle. J’attendrai avec impatience les prochaines sorties de cette auteure.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *