The Brave Line de Kate Stewart

22 avril 2017

Voilà une romance et une auteure qui méritent d’être découvertes. L’intensité et la force de l’intrigue comptent beaucoup dans cette histoire qui est assez classique mais les émotions crues que l’auteure réussit à mettre en scène jouent beaucoup pour nous la faire apprécier.

Michelle a quitté la Californie après son divorce et un drame terrible qui l’a opposée à son ex. Elle est venue refaire sa vie à Charleston et a abandonné celle, très confortable, qu’elle menait à LA, pour devenir une des personnes qui répond aux appels de l’appel de secours aux USA, le fameux 911. Ces personnes reçoivent tous les coups de fils que ce soit pour appeler les pompiers, une ambulance ou la police. Michelle travaille ainsi avec les flics de la ville dont Rowdy. C’est un policier expérimenté qui patrouille de nuit, souvent en même temps qu’elle gère les appels. Rowdy et elle ont un passé difficile qui les tient éloignés des autres et d’une relation sentimentale. Mais tous deux apprécient le sexe et même si Rowdy n’aime pas mélanger boulot et plaisir, il va devenir difficile de résister.

Tout commence entre eux par cette promesse qu’on sait dès le début, très difficile à tenir, de coucher ensemble, sans engagement. Ce qui est intéressant, c’est que tous deux sont à égalité. Michelle est autant attirée par Rowdy que l’inverse et n’en attend pas davantage, au départ. Leur relation est donc intensément sexuelle dès le début et ce n’est pas ce que j’ai préféré dans ce roman même si les scènes sont globalement bien écrites. Elles sont plutôt crues mais elles donnent une coloration érotique que le texte n’a pas vraiment en réalité.

Le reste de l’intrigue est bien plus réussi et profond. Michelle est une femme qui a échappé à une relation qui a failli la tuer. Elle est très résiliente et forte. C’est un grand personnage masculin qui a dépassé son traumatisme et refait sa vie, pierre après pierre, lentement mais sûrement. Se donner à Rowdy fait partie de ce processus et la voir remonter la pente est superbe et convaincant. Rowdy, apparemment plus solide, se remet en réalité plus lentement des décès de gens très proches de lui. Il résistera longtemps à l’attraction, à l’envie de partager plus avec Michelle. Les deux personnages sont denses et très richement décrits psychologiquement.

Mais ce qui est parfait, c’est le rapport que ces deux-là ont avec leur travail. De nombreuses scènes les montrent au travail. Rowdy n’est pas un enquêteur de haut vol mais patrouille avec sa voiture dans tout Charleston au cœur d’un été trop chaud et tendu. Il n’y a pas d’arrestations spectaculaires ni d’enquêtes à couper le souffle, seulement un quotidien fait d’interventions dans des querelles de quartier, des problèmes au sein de familles. Pourtant, le rythme s’accélère pendant ces scènes et les deux héros coopèrent. Michelle est bien seule de l’autre côté du micro à envoyer parfois au devant du danger celui qu’elle aime. Ces scènes apparemment anodines rendent parfaitement compte de la difficulté de ce métier. Tous deux l’ont choisi d’ailleurs pour des raisons bien personnelles. Il y a pas mal de personnages secondaires très intéressants qui travaillent avec les deux héros et qui donnent encore d’autres aspects de leur métier respectif.

Le ton général du roman est tendu, à vif, intense. L’écriture de l’auteure n’est pas toujours jolie et harmonieuse mais elle convient bien à cette romance âpre, dure parfois et sans concession.

La plume de Kate Stewart mérite de toute évidence d’être explorée dans d’autres livres et cette histoire ne laisse pas indifférente et laisse un impact émotionnel notable même si l’auteure ne joue pas du tout sur le pathos ou le spectaculaire. Un très bon moment.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *