72 Hours de Bella Jewel

5 avril 2017

Quelle excellente idée que celle de ce roman ! Mais malheureusement, l’exécution n’est pas parfaite et si l’auteure nous tient en haleine, il y a pas mal de petits détails qui ne sont pas totalement satisfaisants.

L’idée de départ est que deux personnes, un couple qui a connu des difficultés et s’st séparé vont se retourner coincés dans un vaste espace forestier, pris au piège par un psychopathe qui a délibérément choisi de les mettre en présence l’un de l’autre. Lara et Noah se sont beaucoup aimé puis, suite à un drame qui profondément marqué et changé Lara, leur couple s’est défait. Ils ne se sont même pas tellement revus avant qu’un homme dont ils ignorent tout décide de provoquer leur association bien malgré eux, contre lui. L’idée est qu’il va les lâcher dans cette forêt,  leur laissant 72 heures pour lui échapper et sortir de cet endroit.

L’idée est excellente et laisse la place à un suspense haletant mais également à une confrontation très particulière entre deux personnes qui ont de très mauvaises relations et beaucoup de ressentiments l’un pour l’autre. Mais malheureusement, Bella Jewel ne parvient pas totalement à convaincre à plusieurs reprises.

Le début du roman est très lent et ressemble à une romance classique de seconde chance en amour. Noah va revoir Lara et ils vont ébaucher le début d’un échange sur les causes de l’échec de leur couple. C’est assez banal et puis, le psychopathe entre en scène accélérant le rythme assez faible du récit. Cela devient plus intéressant mais pas forcément toujours cohérent, car on a du mal à comprendre comment cet homme parvient à garder la haute main sur ses « prisonniers » dans l’immense espace qu’il leur offre.

Malgré tout, on se laisse entraîner dans ce jeu curieux, malsain et angoissant qu’il leur impose. Lara et Noah ne peuvent compter que l’un sur l’autre pour se sauver et pour cela, il n’y a guère de suspense. Ils ont tous les deux beaucoup de chemin à faire particulièrement Lara qui a beaucoup changé et s’est un peu perdue. L’épreuve va peut-être lui permettre de se retrouver. Il reste le suspense. Mais que veut cet homme ? Qui est-il et comment peuvent-ils s’échapper ? Cet aspect du récit reste inégal avec des passages parfois un brin exagérés.

L’impression nuancée éprouvée vient sans doute des attentes que le résumé a créées. Le livre n’est pas mauvais et le couple ne manque pas de charme avec Noah, fort et viril, très amoureux aussi et Lara, fragilisée, en doute profond sur elle-même. Mais il demeure l’impression que cela aurait pu être encore meilleur et mieux exploité.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *