A war like ours de Saffron A. Kent

3 mars 2017

Quelle histoire raconte ce roman qui flirte vraiment avec les limites de la romance ! Et ce n’est clairement pas une romance destinée à tout le monde parce qu’elle respecte très peu de codes et met en scène des personnage particulièrement torturés. Tout cela peut déranger car on flirte allègrement avec les limites du glauque. C’est aussi ce qui la rend particulièrement intéressante, parce que cela dérange de voir des personnages tellement englués dans la souffrance qu’ils ne savent pas vivre sans.

Madison vit dans un parc qui accueille des vacanciers dans l’état de New York. Elle travaille là avec sa petite amie, Julia. C’est là qu’elle va rencontrer James qui est en vacances avec sa petite fille, Kathy. Tout semble apparemment normal mais cette jolie image cache une réalité extrêmement sombre et traumatique. L’épouse de James vient de mourir dans un accident de voiture mettant fin ainsi à un mariage qui n’en était plus vraiment un. James, qui est un homme très perturbé depuis longtemps a été incapable d’annoncer à sa fille que sa mère est décédée. Madison n’est pas mieux. Elle est dans une relation très malsaine avec son amie, déteste les hommes viscéralement à cause de son histoire personnelle. Quand elle découvre James, elle voit clair en lui et sa haine de tout ce qui est masculin va la pousser à provoquer, chercher à faire réagir James. C’est le début d’une relation particulièrement trouble, malsaine, pénible mais également fascinante.

Il faut reconnaître à l’auteure une extraordinaire capacité à mener une histoire qui semble un peu cousue de fil blanc au départ. Oui, James et Madison ont beaucoup en commun, se ressemblent énormément et vont se comprendre au-delà des mots. Tous deux ont connu la souffrance, surtout psychologique, en restent profondément marqués, à tel point qu’elle est indispensable à leur vie. Peu à peu, les voiles vont tomber entre eux et ils vont entamer une liaison torride et noire où la souffrance physique joue un rôle important. C’est assez dérangeant et je ne suis pas particulièrement adepte de ce type de plaisirs donc je n’ai pas adhéré totalement l’histoire. Mais, l’auteure ne dévie pas d’un pouce dans cette histoire et psychologiquement, tout cela se tient parfaitement. On pourrait s’attendre à une progression laborieuse mais régulière vers la rédemption. C’est beaucoup plus complexe que cela.

Les deux personnages sont très forts et passionnants. Beaucoup d’éléments de l’histoire surprennent notamment le fait que l’héroïne est n couple avec une jeune femme, ce qui est rarement fait dans la romance. Comme elle ne suit pas vraiment les sentiers battus, l’intrigue surprend. Cela demeure pourtant une romance que m’on peut sans doute classer du côté de la dark romance, avec un angle assez peu exploré : celui de deux personnages torturés, psychologiquement très fragiles. L’auteure ne sombre pas vraiment dans la facilité.

Ce livre montre que la romance peut aller dans des directions assez compliquées, sombres jusqu’au malaise. L’auteure sait juste où s’arrêter mais ne suit pas les habituels schémas, c’est clair. C’est pourtant un livre à découvrir parce qu’il surprend et qu’il est mené avec une grande maîtrise malgré les difficultés du sujet.

Wrap Up

  • 8/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *