À la place du cœur – Saison – 1 d’Arnaud Cathrine

26 mars 2017

Voilà un roman intelligent qui revient à travers l’histoire d’une bande d’adolescents sur les évènements tragiques du début de l’année 2015. La semaine du 6 au 15 janvier est celles des attentats à Charlie Hebdo et de l’attaque d’un supermarché casher par un terroriste. C’est aussi l’entrée brutale dans une succession d’évènements très violents qui vont ensanglanter la France et causer un profond traumatisme. Le voir à travers le regard d’ado dont la vie continue malgré tout et qui deviennent adultes dans ces circonstances est passionnante et d’une rare intelligence.

Le héros est  Caumes, c’est lui va prendre la parole et nous parler de sa vie. Elle est bien ordinaire. Caumes est encore un peu un gamin de dix-sept ans, son anniversaire coïncide d’ailleurs abc le début des troubles. Il vit dans une petite ville de province où il ne doit pas se passer grand chose et il a grandi dans une famille qu’on peut qualifier de privilégiée. Caumes st aussi très attirée par Esther, une copine du lycée. Et tout aurait pu continuer comme ça avec sa bande de copains si soudain, les évènements et la mort n’avaient pas débarqué dans leur vie de façon brutale et soudaine. Rien ne sera plus pareil après cela.

L’histoire de Caumes se mêle à une repris de cette semaine tragique de façon remarquable. Avec une grande précision, l’auteur reprend ce qui s’est passé et tisse autour, les réactions de cause et de ses amis, sans pour autant oublier que leur vie personnelle se développe. Il n’y a aucun hasard. Caumes vit entouré d’une bande de copains de couleur, d’originel sociale, religieuse et ethnique différente. Esther est juive, le meilleur copain de Caumes s’appelle Hakim. Cette diversité, presque pédagogique va permettre de mettre en évidence les premières perturbations que les évènements du début de l’année 2016 ont entraîné. Dans cette bande de jeunes, pas forcément très politisés au départ, c’est un coup de tonnerre. Le Caumes du début du roman va beaucoup changer dans cette courte semaine marchant vers l’homme qu’il sera dans un bain de sang et une remise en cause des valeurs de la France.

Le ton est très simple, le roman est écrit avec la langue utilisé par des ados et ne peut que parler à tous. C’est trompeusement simple et évident. cela replonge dans ces évènements à une époque où nous nous sommes tous interrogés sur ce que serait les conséquences de tels actes, sur l’inquiétude et l’angoisse que nous devrions endurer. Nous avons en plus, nous lecteurs, le recul et la connaissance des évènements qui ont suivi.

Caumes est attachant, un ado tout simple, amoureux et très proche de son grand frère, plein de questions sur lui-même. Pas facile de grandir dans notre monde actuel.

Le roman se concentre sur la semaine de début 2015. Il reste encore bien du chemin à parcourir, car la vie de Caumes a continué et les conséquences et les suites des attentats aussi. Il était donc logique d’envisager une seconde saison, qui vient d’être publiée et sur laquelle je vais me pencher, bien entendu!

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *