Buttons and Hate – Buttons – 2 de Penelope Sky

4 février 2017

J’attendais avec impatience la suite de ce Dark Erotica de Penelope Sky. Et le troisième et dernier tome va mettre du temps à arriver. Encore une fois, ce livre n’est pas parfait mais l’auteure a des idées passionnantes et suit son but avec intelligence. Je trouve également ce second opus plus réussi et équilibré que le premier. Je ne recommande pas vraiment la lecture de cette chronique si vous n’avez pas lu le premier tome si je vais m’efforcer d’être très allusive.

Rappelons que l’héroïne, Pearl a été enlevée aux Etats-Unis et s’est réveillée en Italie aux mains d’un homme d’une cruauté absolue. Dans le tome précédent, elle a fini par arriver chez un autre, surnommé Crow. Si celui-ci est un criminel endurci, il ne va pas la traiter aussi mal et une relation étonnante va s’établir entre eux. L’idée de génie de l’auteure est de construire des rapports basés sur l’échange entre ces deux-là. Pour cela, Crow a proposé de libérer Pearl si elle arrive à accumuler des boutons, leur monnaie d’échange. Elle y a gagné le surnom de Button et elle a accepté. Chaque volonté de Crow exaucée se monnaye. Mais si elle veut quelque chose de lui, elle peut procéder de la même manière.

Tout tourne donc autour de cette relation extrêmement trouble et perverse. Crow est un criminel et un homme violent. Pour des raisons que le livre révèle, il est arrivé à un état de froideur et de détachement avec les autres êtres humains assez exceptionnel. Il ne comprend que ce type de rapport : la domination, la prise de pouvoir de l’autre. Ils vont y trouver un curieux équilibre assez fascinant, en fait.

Les deux personnages sont particulièrement impressionnants et hors norme. Crow est un être très sombre, très intrigant, très froid, très dépressif aussi. Il a ses propres règles et n’est jamais cruel gratuitement. Mais c’est Button qui frappe. La seule raison pour laquelle elle a tenu dans ces conditions d’horreur, c’est qu’elle a une personnalité très résiliente et une force incroyable. Cela fait d’elle une sorte de survivante à chaque fois mais c’est également la raison pour laquelle elle retient l’attention de quelqu’un comme Crow. De ce point de vue, c’est à dire dans l’exploration de la psychologie de cette relation, c’est très cohérent.

Le roman est essentiellement centré sur le couple, dans un lieu isolé, la propriété vinicole de Crow en Toscane. C’est la façade officielle de ses activités, l’autre versant étant divers trafics. Mais il y a de l’action aussi car celui qui a fait beaucoup de mal à Button, Bones, est toujours là, dans l’ombre.

Le livre est très équilibrée et ne vous lâche jamais. La relation entre Button et Crow évolue rapidement et fortement. Tous deux explorent sans cesse leurs limites et vont sortir de leur zone de confort. Pour Button, c’est le cas depuis le départ mais Crow va être poussé dans ses retranchements. C’est crédible, fort, dérangeant. La violence est toujours là infligée lors des rapports sexuels des deux héros, tous deux fascinés par la douleur mais également dans la façon dont ils interagissent avec les autres. C’est du Dark Erotica dans toutes les dimensions du genre. On peut donc ne pas aimer du tout ou être choqués par les scènes. Je précise toutefois que les héros sont dans une vraie relation équilibrée malgré tout et c’est sans doute ce qui est le plus réussi.

On peut évidemment être un peu choqué par la rapidité de certaines évolutions mais on est dans une histoire hors de la « normalité ».

À la fin du livre, tout a changé, les deux héros ne sont plus les mêmes et on meurt d’envie d’en savoir plus sur leur avenir. Ce second tome est donc particulièrement réussi, si vous aimez ce genre, bien entendu. Les romans de ce type sont rares surtout les bons donc n’hésitez pas !

 

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *