La lectrice de romance n’est pas une lectrice comme les autres

9 janvier 2017

Je pense que je ne surprendrai personne avec un tel titre. Les lecteurs de romance le pensent ; ceux qui n’en lisent pas, aussi !

Tout d’abord, donnons quelque caractéristiques de la lectrice de romance. Vous vous reconnaîtrez aux moins partiellement, je pense.

  • La lectrice de romance a une PAL – entendez une pile à lire – tellement importante qu’il lui faut un piolet et savoir escalader pour pouvoir espérer arriver au sommet. Et elle est contente comme cela ! Ne vous imaginez pas que notre lectrice est découragée ou frustrée, non, elle est heureuse de déborder, crouler, étouffer sous le nombre de livres. Elle ne les lira jamais tous mais ça ne fait rien. Un dictateur peut arriver et décider de brûler tous les bouquins, elle ne risque rien, elle a un stock permettant de vivre plusieurs vies de lecture.
  • La lectrice de romance passe son temps à chercher de nouveaux livres à coller dans la PAL, fébrilement, comme si elle allait faire une crise de manque si elle n’en ajoutait pas.
  • La lectrice de romance lit et relit certains passages voire des livres entiers, qu’elle a lus cinquante fois mais ça ne fait rien. Elle rit, sursaute, pleure, toujours au même endroit.
  • La lectrice de romance ne saurait être dérangée quand elle lit. Si vous êtes assez inconscients pour l’interrompre pour qu’elle vienne manger/dormir/dire bonjour à un visiteur, elle ne vous répondra pas, trop absorbée dans sa lecture ou vous enverra balader. En même temps, c’est toujours comme ça… Il faut pas chercher non plus ! Elle condescend à aller travailler (et encore, elle lit dans les moyens de transport et à la pause, faut pas déconner non plus)
  • La lectrice de romance n’est jamais prise au dépourvu : elle a TOUJOURS un ou plusieurs livres ( toujours prête !) dans son sac. Le pied intégral est la liseuse qui permet de transporter sa bibliothèque entière ( là, c’est quasi orgasmique) et donc d’ouvrir n’importe où, n’importe quand, n’importe quel livre. Vous voulez une définition du luxe ? Ben, c’est ça !
  • La lectrice de romance lit partout : en marchant ( super dangereux mais on s’en fout…), dans les transports ( OK, parfois ça file la nausée, mais on s’en fout aussi), dans sa baignoire ( avec la liseuse ou la tablette pour voir si elles sont waterproof mais on s’en fout!), dans son lit ( ah quel bonheur ), au coin du feu ( ah quel bonheur), sur la plage, dans un hamac, à cheval, à bicyclette…
  • La lectrice de romance termine un livre en pleurnichant parce qu’il est déjà fini avant de foncer sur le suivant selon l’adage : un livre est fini ! Vive le prochain !
  • La lectrice de romance passe son temps à échanger avec d’autres lectrices de romance, sur les réseaux sociaux, dans des groupes, des pages, sur facebook, instagram, snapchat, partout, pour montrer ce qu’elle lit, en parler, dire du mal de celles qui n’ont pas aimé et de leur goûts de m**** ( ben oui, c’est pas une sainte non plus). Elle cherche surtout un livre du même genre qui fera autant d’effets, du même auteur ou pas…
  • La lectrice de romance serait capable de tuer quand elle arrive à la fin d’un roman et que celle-ci ne lui convient pas, souvent parce qu’il y a une suite. Elle peut virer psychopathe si l’auteure n’a pas encore écrit la suite ou si l’éditeur répond tranquillement ( l’inconscient) que le prochain tome arrivera dans un an et un jour. En même temps, dès que le prochain roman paraît avec écrit dessus: premier épisode, tome un ou saison un… elle l’ouvre et le dévore…
  • La lectrice de romance adore papoter avec ses auteurs favoris, heureusement ils sont souvent anglo-saxons et elle bafouille un peu d’anglais ( merci Google) ou mieux, elles sont françaises.  On peut parler écriture, héros, prochains bouquins. Avant de replonger dans une lecture…
  • La lectrice de romance adore les marque-page, les dédicaces. D’ailleurs quand elle va à une signature, elle emmène sa bibliothèque, un cahier spécial, tous ses mp…n’importe quoi, et elle fait TOUT signer, on ne sait jamais…
  • La lectrice de romance adore imaginer les acteurs ( un peu les actrices aussi) qui pourraient incarner leur héros favori. Attention, comme tout le monde a son propre choix, cela peut entraîner des réactions violentes du type signalé plus tôt : transformation en monstre bavant de rage si jamais on critique le physique de son chouchou ou qu’on en propose un autre.

Cette liste n’est pas exhaustive mais je ne voudrais pas empêcher la lectrice de romance de foncer sur son prochain roman !!! Mais de l’extérieur, cela fiche un peu la trouille… À lire ce portrait, certes un peu exagéré, vous vous dites que c’est peut-être une espèce dangereuse. Pas vraiment, la lectrice de romance est pacifique mais elle a toutes les caractéristiques de l’addict. Eh oui, la romance rend accro. D’autres genres également, j’en suis convaincue mais je les connais moins.

Oui, accro car quand vous ne pouvez pas vous en passer, que vous acheter votre came à n’importe quel prix même quand vous avez des stocks qui explosent et plus trop de sous, que vous terminez votre dose pour en prendre une autre, que vous devenez violents si on vous en éloigne… C’est le comportement d’un addict ! Pas de panique ! C’est une drogue douce et qui devrait être remboursée par la sécurité sociale. Cela vous permet de vous évader de votre quotidien, de rêver, de vous mettre dans la peau de personnages, de rencontrer de beaux milliardaires ou tout autre type de héros, de voyager… Ça peut même, selon certaines, pimenter votre vie sexuelle !

La lectrice de romance est une droguée avec un reste d’enfance. Parce que c’est aussi une lecture doudou, celle qui fait du bien quand on en a besoin, qu’on peut lire, relire, réinventer à chaque fois comme lorsque les petits écoutent la même histoire pour la énième fois, les yeux écarquillés comme la première fois. C’est régressif ? Peut-être mais qu’est-ce que c’est bon !

Alors droguées de romance, foncez… Je ne sais pas si c’est facile de se sevrer, je n’ai pas encore essayé ! Mais je pense que cela ne peut pas être vraiment mauvais et qu’il y a si peu de choses qu’on peut consommer sans modération que j’ai envie de mordre dans la lecture de cette façon-là ! Allez, je vous laisse, j’ai une PAL à attaquer !

5 Comments

  • Caro 9 janvier 2017 at 12 h 53 min

    C’est exactement ca !! C’est moi 🙂
    Liste juste 😂😂😂

  • Mel Carapucine 9 janvier 2017 at 13 h 19 min

    Lectrice de Romance présente ! Mais je me soigne : je ne coche que les 5 premières caractéristiques sur les 12 recensées, ouf je l’ai échappé belle 😀

    • Sylvie Gand 9 janvier 2017 at 14 h 44 min

      Bravo! C’est déjà pas mal ceci dit!

  • lilou 9 janvier 2017 at 17 h 23 min

    « D’autres genres également, j’en suis convaincue mais je les connais moins. » Si si, ça existe.

    Signé : une lectrice de polars.

    • Sylvie Gand 9 janvier 2017 at 18 h 56 min

      je m’en doutais un peu, à vrai dire! Je parle juste de ce que je connais le mieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.