Commander in Chief de Katy Evans

6 janvier 2017

Ne maintenons pas un suspense insoutenable, je n’ai pas autant aimé ce second tome que le premier pour différentes raisons que je vais exposer. Il reste cependant un très beau livre sur un sujet original et un héros remarquable mais cela est la marque de fabrique de cette auteure.

Dans le premier tome, nous avions découvert le superbe et charismatique de Matt Hamilton lors de sa campagne électorale aux Etats-Unis. Si vous n’avez pas lu ce premier opus, ne commencez pas le second même si l’histoire se tient par elle-même. Et ne lisez pas cette critique qui sera bourrée de spoilers sur le premier tome.

Dans ce second tome, Matt vient de remporter les élections. Il devient le plus jeune président des Etats-Unis et il va entrer à la Maison Blanche, seul. Car, pour protéger la très jeune Charlotte qui l’a accompagnée durant sa campagne er dont il est tombé amoureux, il a décidé de la laisser s’éloigner. Quant ) elle, elle a toujours aimé Matt d’une façon ou d’une autre mais elle a peut maintenant de lui nuire. Il est impossible qu’il reste l’un près de l’autre sans révéler leur passion. Deux mois ont passé et Matt va prêter serment et commencer son mandat. Mais peut-il se passer de Charlotte ? Il n’en a pas envie et elle non plus.

Cela partait très bien mais l’amour que les deux héros se portent est évident et tellement fusionnel qu’en quelques pages, ils relancent leur liaison et l’intensité de l’histoire en prend un coup. Oui, il st adorable de voir ce couple évoluer l’un près de l’autre, totalement amoureux. Il est très intéressant de voir cet amour se déployer sous le toit de la Maison Blanche, lieu de pouvoir s’il en est mais également demeure familiale où le président vit avec se proches et ses animaux de compagnie. N’oublions pas le personnel omniprésent, presque autant que les services secrets responsables de la protection des habitants des lieux. Charlotte et Matt sont une sorte de croisement entre le couple Obama et de William et Kate. Des premiers, ils ont la fonction : il est président, elle est première dame. Des seconds, ils ont la jeunesse et la grâce. La troisième influence serait peut-être le couple Kennedy où le charme de m’un ravit rencontré la classe de l’autre. Cela forme un cocktail redoutable digne d’un conte de fées.

Pour la romance, c’est assez réussi mais cela donne aussi un côté parfait, lisse et très rose qui atteint parfois ses limites. Katy Evans a du mal à ne pas sombrer dans l’excès ce qui lui arrive régulièrement dans ses livres. Mais Matt Hamilton a un charme incroyable et un charisme tel qu’on lu résiste difficilement même si il est tellement brillant en absolument tout, y compris pour gouverner que cela devient très irréaliste.

Ce second opus séduit donc moins mais il conserve ce charme unique d’un cadre rare et parfaitement exploité. Katy Evans s’est renseigné sur les premières dames, sur la Maison Blanche et sur la rareté que serait un couple jeune au pouvoir, sur la façon dont la population réagirait.La série Scandal et le talent de communication des Obama ont rendu ce genre de contexte très séduisant, c’est évident.

Dernier reproche, l’histoire est très classique y compris dans certains rebondissements et dans le rôle confié à Charlotte qui est dans une position de première dame éblouie par le talent de son époux. En même temps, on la comprend.

Le livre a donc quelques défauts dus aux partis pris de l’auteure mais cela reste très solide, très attractif et assez unique. Matt Hamilton fait partie de la galerie déjà très fournie de héros à tomber de Katy Evans. Et puis, on lit cette histoire avec d’autant plus d’intérêt qu’un nouveau président arrive aux Etats-Unis. Ah si Matt Hamilton avec sa politique idéaliste, mise en place avec une facilité dont on ne peut que rêver, arrivait au pouvoir, on se plairait à imaginer que la paix ragerait sur le monde en quelques années; Mais Matt Hamilton n’évolue que dans une romance, c’est la grande différence avec la réalité !

Wrap Up

  • 8/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.