Breakpoint de Rachel Blaufeld

10 janvier 2017

Je n’ai pas été vraiment convaincue  par cette romance un peu mal fichue qui avait pourtant un potentiel considérable. Le début a été conçu pour un recueil de nouvelles et le premier quart du roman n’a donc pas le même rythme que le reste ni vraiment le même thème. Au départ, il s’agit surtout d’une romance interdite entre un entraîneur de tennis et une jeune sportive qui va virer à autre chose après.

Juliette arrive de son université profondément traumatisée. Elle a été victime d’un harcèlement systématique qui s’est terminé avec des vidéos compromettantes sur les réseaux sociaux. Fragilisée, pas très convaincue de vouloir poursuivre sa carrière, elle est isolée. Mais, à la seconde ( et c’est vraiment cela…) où elle voit son nouvel entraîneur le tennis passe au second plan. Il en est de même pour lui. Le reste va aller très vite avec le schéma habituel dans ce type de relation. Ce n’est pas tant que le côté classique que la façon dont le récit est expédié qui pose souci. Tout va très vite et on a parfois l’impression d’un synopsis tellement tout va vite. l’émotion, l’intensité de ce genre de romance échappent totalement au lecteur. Mais cette partie est courte et l’on plonge rapidement dans autre chose quelques années plus tard.

L’idée est bonne en soi mais l’auteure fait tout de même appel à toutes les vieilles ficelles de la romance, usées jusqu’à la corde et qui font sourciller. Sans vouloir trop en révéler, on reste étonnés par les décisions de l’héroïne qui dans des circonstances difficiles, qui n’engagent pas qu’elle, décide de fuir sa vie d’avant. Ce genre d’héroïnes était très en vogue dans les années 90 mais datent un peu maintenant.

Si vous avez l’intention de découvrir une romance sportive, vous serez aussi déçus. Le héros est un ancien champion devenu entraîneur à la suite d’une blessure et la carrière de Juliette n’est pas vraiment le sujet. Le tennis est plus un prétexte qu’autre chose. C’est un peu dommage.

Il reste quelques scènes sympathiques, le héros est plus réussi que l’héroïne et fera finalement preuve d’intelligence et de mansuétude. Il est plus âge, pas trop, et très amoureux ce qui n’est pas pour déplaire.

Ce n’est malgré tout pas la romance du siècle loin de là. Elle effleure trop de sujets sans vraiment les aborder. C’est bien dommage. Il y a sans doute un vrai problème à avoir fait rebondir cette nouvelle de départ, peu conçue pour cela et pas très réussie qui plus est.

Wrap Up

  • 6.5/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.