Interview d’Audrey Carlan

23 décembre 2016

En janvier commence la parution de la série d’Audrey Carlan, Calendar Girl. Pendant un an, vous suivrez l’histoire de cette jeune femme confrontée à des moments difficiles dans sa vie et qui va trouver le courage de trouver seule une solution. Audrey Carlan a très gentiment accepté d’interrompre ses préparatifs de Noël pour répondre à quelques questions. Merci à elle et bonne lecture en français et en anglais pour ceux qui le souhaitent !

RBM : Les auteurs de romance sont surtout des femmes. Comment expliquez-vous cela ?

AC : Je crois que les femmes sont bien plus intéressées par la romance que les hommes. Depuis que notre plus jeune âge, nous pensons au jour de notre mariage et à avoir des enfants. Évidemment les choses ont quand même évolué et beaucoup de femmes maintenant veulent se marier ET se réaliser professionnellement. Cependant je pense que c’est ce qui nous guide prioritairement, ce qui fait de nous, les femmes, les personnes toute désignées pour écrire de la romance.

RBM : Pensez-vous que le genre de la romance pourrait être plus féministe, plus utile aux femmes ?

AC: Cela dépend de l’auteure et de l’intrigue. Je pense que cela n’a rien à voir avec le genre. Dans Calendar Girl, j’ai créé un personnage féminin qui a dit ce qu’elle pense et assume sa sexualité. Elle est à la fois une survivante et une victime. J’espère que ce qu’elle vit et son parcours de vie peut aider des femmes à la recherche de solutions à leurs propres problèmes, à la situation dans laquelle elles se trouvent. Mais je n’ai pas créé ce personnage d’un point de vue féministe.

RBM : Votre série est un peu provocatrice : une jeune femme devient escort pour résoudre ses problèmes ( et ceux de son père). Pensez-vous que nous devons faire tout ce qui est possible pour trouver des solutions à nos difficultés ?

AC : Pour commencer, il faut souligner qu’il s’agit d’une fiction. Ceci étant dit, je crois que les femmes sont assez fortes et intelligentes pour résoudre les problèmes dans leur vie, avec les moyens qu’elles estiment nécessaires. Je précise également que Mia est une escort mais que ce n’est pas l’élément le plus important de l’histoire et qu’elle est payée pour accompagner des hommes, pas pour vendre son corps. Elle choisit si elle souhaite aller plus loin avec chacun d’eux si elle en éprouve le désir.

RBM : Calendar Girl est l’histoire de Mia mais chaque livrez aborde un problème important de notre société : la maladie, la tolérance… Est-ce un moyen de donner des conseils aux lecteurs ? De leur parler de leur propre vie ?

AC : Au fur et à mesure que j’écrivais cette série, il est devenue de plus en plus évident que Mia devait avoir des leçons de vie pour que son propre parcours soit plus réaliste pour les lecteurs. Pour qu’ils puissent se retrouver en elle. En une année, Mia traverse beaucoup de choses et il y a de bonnes chances, oui, que chaque lecteur se trouve concerné de façon très personnelle par ce qu’elle vit. C’était très important pour moi.

 

RBM : Devenir une escort n’est pas un choix pour Mia. Mais elle veut utiliser cette année comme une façon de gagner de l’argent mais pour trouver sa propre voie. Pouvez-vous nous en dire un peu plus à ce sujet ?

AC: Ce n’est pas vraiment qu’elle cherche sa propre voix, mais c’est plutôt ce qui va se produire. Nous ne pouvons pas éviter cela. C’est la façon dont nous faisons avec ce qui nous arrive dans la vie, c’est ce qui révèle ce que nous sommes vraiment.

RBM: Il y a de nombreux personnages dans cette série, des hommes et des femmes. Est-ce que l’un d’entre eux vous touche plus particulièrement, est plus important que les autres ?

AC : Chacun d’entre eux a une place particulière. Chacun d’entre eux apporte un peu à l’édifice. Je ne peux donc pas choisir. Ils ont tous quelque chose d’unique et ils contribuent à la beauté du parcours de Mia.

RBM : Chaque livre se déroule dans une ville américaines différentes avec des hommes différents. Comment a avez-vous choisi chaque ville ou chaque homme ? Par exemple, pourquoi avoir choisi un artiste français dans le second livre ?

AC : Eh bien, j’ai pensé qu’il serait bien plus intéressant que Mia voyage plutôt qu’elle ait des clients simplement en Californie ou le Nevada, là où tout commence. Ainsi, je pouvais mettre en valeur les aspects caractéristiques de ces villes et jouer avec les coutumes, les traditions des habitants de ces régions. C’était plus amusant pour moi.

RBM : Votre série est un peu différente des autres, en ce sens où il y a un livre chaque mois, des hommes différents… Je pense que ‘c’est aussi une magnifique histoire d’amour. Est-ce aussi votre avis ? Et pouvez-vous nous dire pourquoi ?

AC : C’est avant tout une histoire d’amour autant que le parcours d’une femme qui se découvre elle-même. Pendant cette année, elle va se faire des amis durables et comprendre ce qu’est vraiment l’amour et la famille. C’est la vraie beauté profonde de la vie. Les expériences et les vraies relations que nous nous créons au cours de notre vie.

RBM : Avez-vous plus d’informations sur la série TV qui serait créée à partir de votre livre ?

AC : Malheureusement, non. J’attends toujours qu’on m’en dise plus sur l’avancée du projet mais dès que j’en aurai, je le crierai sur les toits!

RBM : Je suppose que vous avez déjà en tête le casting idéal pour Calendar Girl. Qui serait la parfaite actrice pour incarner Mia à l’écran ? Est-ce qu’il y a un homme, un acteur que vous souhaiteriez tout particulièrement jouer dans la série ?

AC : Pour dire vrai, j’adorerais voir des acteurs inconnus trouver le rôle de leurs rêves en tournant Calendar Girl. Mia et son histoire m’ont permis de réaliser mes rêves, je voudrais qu’elles permettent à d’autres de vivre la même chose. En plus, c’est bien plus marrant de voir quelles personnes mes lecteurs choisiraient.

 

En anglais maintenant…

RBM : Romance writers are mainly women. How do you explain that ?

AC : I think women are more focused on romance than men are. From the time we’re little girls we imagine getting married and having children. Obviously times have changed quite a bit and a great deal of women want a family AND a career. However, we are driven by love which makes us the ideal demographic for this genre.

RBM : Do you think this genre could be more feminist, more helpful for women ?

AC : It depends on the author and the plot. I don’t think it has anything to do with the genre. In Calendar Girl, I’ve written a strong woman who speaks her mind and has control of her own sexuality. She’s a survivor not a victim. I hope her experiences and journey helps women that may be seeking their own solutions to difficult situations or problems but I didn’t create her from a feminist approach.

RBM : Your series is a little bit provocative : a woman becoming an escort girl to solve her problems ( and her father’s). Do you think we must do whatever is necessary to find a solution to our problems ? 

AC : I will start with saying that this story is fiction. With that being said, I believe women are strong and capable of handling difficult problems in their lives in whatever means they choose. I must also clarify that Mia being an escort is such a small facet of the story and the men pay for her companionship and time, not her body. She chooses whether or not to sleep with them based on her own needs and desires.

RBM : Calendar Girl is Mia’s story but each book speaks of very important problems in our society : illness, tolerance…Is it a way to advise people ? To tell them stories about their own life ?

AC : As I was writing Calendar Girl, it became really important to have Mia experience real life lessons making her journey more realistic to the readers. Giving them something they can connect to. Over a year, Mia goes through a lot and the odds are good that every reader will find something very personal in the story then can relate to. That was important to me.

RBM :  Becoming an escort girl is not a choice for Mia. But she wants to use this year not only to earn money but to discover her own path in life. Can you tell us more about that ?

AC : It’s not that Mia expected to discover her own path, it’s that it just happened. Life happens. We can’t avoid it. It’s how we choose to deal with the circumstances we’re given is what proves our true character.

RBM : There are many characters, male and female in this series. Is one of them more important, more moving for you ? 

AC : I have a special place for every character in this series. Each of them contribute to the whole so I could never choose one over the other. They each have something unique to them and contribute to the beauty of the journey.

RBM : Each book is in a different city with different men. How did you chose a city or a man ? For instance, why did you choose a French artist ( he is awesome!)  in the second book ?

AC : Well, I thought that Mia traveling around the states would be far more interesting than if she just took clients in California or Nevada where she starts her journey. Doing so allowed me to use unique features of those areas and play with traditions and idiosyncrasies that people in those areas tend to have. For me it was more fun.

RBM : Your series is a little bit different : one book each month, different men…But I think it’s a amazing love story too. Do you agree with that ? And can you tell us why ?

AC : It’s definitely a love story as well as one woman’s journey towards finding herself. Through that process, she makes lifelong friends and learns the true meaning of love and family. That is the real beauty of life. The experiences and relationships we make along the way.

RBM : Do you have more informations about Calendar Girl as a TV show ?

AC : Unfortunately, I don’t. I’m still waiting to hear about any progress but once I know, I’ll shout it from the rooftops!

RBM : I guess you have the ideal cast fort Calendar Girl on screen. So who could be the perfect Mia according to you ? Is there a man, an actor you’d wish to see in the cast ?

AC : To be honest, I’d love to see unknown actors get their dream job with the casting of Calendar Girl. Mia and her journey gave me my dream come true, I’d love to see that happen to others as well. Besides, it’s more fun to see who the readers would pick for the celebrity cast!

 

 

 

 

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *