Vice de Callie Hart

23 novembre 2016

viceUne fois n’est pas coutume, je n’ai pas vraiment apprécié ce livre bizarre qui part un peu dans tous les sens, ce qui est étonnant car l’auteure sait ce qu’elle fait et arrive ne général à faire mouche avec moi. Mais là… j’ai trouvé beaucoup de défauts.

Tout d’abord ce roman raconte une histoire complète mais s’inscrit dans un univers, du moins partiellement, qu’elle a déjà utilisé celui d’un groupe de bikers; le héros cade en est le vice-président et il a été fondé par les deux hommes plusieurs années auparavant. Les Widow Makers et son président ont eu droit à plusieurs tomes déjà et on connaît fort bien Cade si on a lu cette saga. Il n’est pourtant pas nécessaire de la connaître pour apprécier ce livre. En effet, Cade agit ici tout seul, loin de ses amis bikers et pour retrouver sa sœur disparue plusieurs années auparavant. Un indice va le conduire en Equateur, auprès d’une famille réputée pour ses activités criminelles. Avec sa moto, en loup solitaire, Cade, va partir en Equateur sans trop savoir où tout cela va le mener ni ce qu’il va découvrir. C’est déjà particulièrement peu crédible puisqu’il ne semble pas avoir un plan très établi. Là-bas, il va rencontrer Natalia, la fille de seigneur de la drogue. lui-même est particulièrement dérangé et la famille vit dans un lieu reculé, au milieu d’une forêt luxuriante où rôdent des loups.

Il faut le dire tout cela est séduisant, surtout si vous aimez la dark romance. On sent dès le départ qu’on est dans ce genre. En réalité, un des problèmes est que cela ne sera pas vraiment une dark romance, le livre a parfois des accents plutôt purement policiers voire d’action. Pendant une longue première partie, Cade va découvrir dans quoi il met les pieds et la première interaction réelle avec l’héroïne arrive tardivement. Ils en auront peu sinon lorsqu’ils partagent des moments d’une grande sensualité et ceux-ci sont très réussis.

Le reste…bien moins. L’attitude des deux héros laisse un peu sceptique. Natalia oscille entre deux pôles opposés; parfois c’est une sorte d’amazone qui joue du couteau et ressemble à une sorte de Rambo au féminin et à d’autres, elle est la victime de son père qui n’a jamais su lui échapper. Il a tout d’un cinglé et là aussi, l’auteure passe très vite sur la gravité de ce que Natalia a subi. L’impression générale est que ce personnage a été un peu négligé et c’est d’autant plus dommage qu’il y avait un gros potentiel. Il en est de même de l’intrigue générale parfois à la limite de la cohérence. Cade a des réactions qui le mettent terriblement en danger et l’on comprend mal pour quelle raison il se comporte ainsi. Il en est de même avec le père de Natalia qui a l’excuse lui d’être peu équilibré mais qui interdit à sa fille de fréquenter Cade puis les encourage à partager des moments ensemble. Le tout se déroule dans une ambiance assez glauque d’esclaves sexuels. Les scènes sont violentes mais cela est dans l’esprit du livre. L’écriture de l’auteure tient la route. À certains moments, on a l’impression que cela va enfin décoller pour retomber lourdement quelques pages plus loin.

Quelle déception que ce tome qui n’est pas une romance biker, pas un vrai romantique suspense et à peine une romance. Les deux héros se croisent et partagent une attraction importante qu’on ne s’explique pas vraiment. Callie Hart sait faire bien mieux que cela. Dommage.

Wrap Up

  • 5/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *