Le charme irrésistible du renard argenté

28 novembre 2016

Non, je n’ai pas décidé de faire soudainement une chronique animalière. Donc, il n’est pas question de parler de ça :

photo-renard-argente-4

 

 

 

mais plutôt de ça :

anton-nilsson

 

 

 

 

Ou ça :

 

 

garrett-swan

 

 

 

 

Vous aurez compris, il s’agit de ce qu’on appelle en anglais, le silver fox, le renard argenté en français, référence aux cheveux poivre et sel de la personne, même si d’ailleurs, elle n’en a pas. Eh oui… L’Oréal, et tout et tout…

Lançons-nous dans une présentation de cette espèce rare, pas vraiment en voie de disparition, même si franchement, dans cette époque où la romance NA est à son apogée, le quadragénaire même sémillant, ou pire le quinquagénaire semblent plus évoquer l’âge glaciaire qu’autre chose. La plupart du lectorat nouvellement acquis est très jeune, au pire trentenaire et ne fantasme que de façon exceptionnelle sur un héros plus âgé. Évidemment, tout le monde reconnaît le charme de Johnny Depp, George Clooney ou Brad Pitt qui sont de véritables publicités pour le Silver Fox mais l’entourage de la lectrice fait que souvent le « quadra » ou le « quinqua », ne ressemblent pas vraiment à ça, bien au contraire. Il a souvent développé des abdos Kronembourg, une tignasse clairsemée, des rides qui ne sont pas dues qu’au rire et une sexualité… un peu moins dynamique. Donc, clairement, cela ne fait pas rêver. Les auteures le savent et évitent donc soigneusement cela. Sauf exception. Et là, vous avez forcément droit à un renard argenté parce que quand même…

Attention, ne confondez pas le renard argenté avec le vieux beau, le type aux cheveux oranges ou ébène car il pense qu’on ne se doutera pas que tout est dû à une teinture ; le type qui a cuit sous des UV un peu trop longtemps et pris une couleur brunâtre assez inquiétante ; le mec qui se colle des jeans slims pour faire djeun qui permettent de laisser passer une confortable bedaine par-dessus – à tel point qu’il doit rester en apnée pour pouvoir rentrer tout ça dans sa ceinture.

Non, rien de tout ça… le silver fox affiche son âge, ses cheveux en cinquante nuances de gris. Le défi physique qu’il relève ce n’est pas  que les gens disent : « waouh, il fait super jeune », mais plutôt « waouh, il est super bien conservé ». Ça change tout. Il ne trompe pas, le silver fox, il assume et démontre qu’avec un peu de boulot ( euh…beaucoup de boulot), on peut porter super bien les années surtout si on a une bonne base ( euh, une très bonne base…). En gros, tout le monde ne peut pas être un renard argenté.

Notre silver fox est donc musclé, mince, séduisant, tatoué, fait du sport : il est donc encore jeune physiquement. Sexuellement, il assure. Non seulement, il a la libido d’un ado ( euh… dans la romance), mais en plus il a l’endurance d’un homme plus mature et l’expérience. Combo gagnant: hormones en folie + éjaculateur tardif ( je ne sais pas si ça existe mais vous comprenez l’idée) + des années à pratiquer avec d’autres personnes que vous. Sérieusement décrit comme cela, on se demande pourquoi on va voir des gamins de son âge !

Pour le reste, le silver fox est souvent plus calme ( le poids de l’expérience et le fait d’être sûr de soi, de ne pas avoir tout à prouver), il a un super boulot et pas mal d’argent ( plus que le petit jeune qui débute). Le renard argenté a un sérieux potentiel donc. Du coup, on peut se dire qu’il pourrait se développer.

Mais ce genre de héros est rarement en couple avec une femme de son âge. Il attire les femmes plus jeunes. Ne tombons pas dans la psychologie de comptoir disant qu’elles sont alors à la recherche de l’image du père ou je ne sais quoi mais le silver fox attire l’œil des femmes jeunes et leur plaît. Et lui, il ne les déteste pas, donc… Cela donne des couples avec un fort écart d’âge. Et cela n’arrive pas que dans la romance. Par curiosité, allez vérifier l’âge des épouses de Julien Clerc, Jean-Jacques Goldman, Donald Trump ( pardon, c’est un mauvais exemple !) et de beaucoup, beaucoup d’autres.

Là se pose évidemment la question de la réciproque. Y-a-t-il des silver fox femelles ? La cougar ? Pas vraiment. Il y a des points communs, certes. Elle aussi a exceptionnellement bien vieilli, elle aussi a la libido d’une gamine, elle aussi a l’expérience mais voilà, bizarrement, c’est plutôt péjoratif ou considéré comme une sorte de perversion de la femme mûre qui veut se taper des petits jeunes. Il n’y a qu’à lire les remarques désobligeantes qui sont faites sur le couple d’Emmanuel et Brigitte Macron. Là non plus, il n’y a pas égalité entre la femme et l’homme. Pas dans la réalité. Et pas dans la romance. Les héroïnes « quadra » dans une romance classique sont très rares et en général, elles visent des hommes qui sont de leur âge ou plus âgés encore. La cougar est plus fréquente dans la romance érotique mais pas plus que cela.

Alors le renard argenté a-t-il de l’avenir dans la romance ? Oui et non, sans doute. Il peut se multiplier un peu, tout simplement parce que la population occidentale vieillit et mieux qu’avant et que des hommes d’un âge mûr assurent tellement bien maintenant que ça ne devient plus aussi surréaliste. La sexualité des gens plus âgés ( et tout est relatif) est encore largement ignorée. Elle met mal à l’aise mais elle est réelle.

Les lectrices de romance également risquent de vieillir avec leur lecture. Rares sont celles qui veulent lire des histoires avec des héros de leur âge, ce n’est pas vraiment le souci, mais il y a des couples de tous ordres maintenant. J’ai déjà utilisé cet argument, mais si la romance a trouvé le moyen d’être assez tolérante pour envisager des couples gays, elle devrait pouvoir s’ouvrir aussi à des schémas peut-être moins fréquents dans la société.

Et puis, le silver fox a quand même beaucoup d’atouts, il diversifie le schéma classique du héros, il permet de plonger dans la romance interdite ( à cause de l’écart d’âge) et on sait l’efficacité de ce genre. Bref, vive le silver fox, le renard argenté ou le héros plus mûr quel que soit le nom qu’on lui donne !

 

 

 

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *