After we fall de Melanie Harlow

30 novembre 2016

after-we-fallQuelle délicieuse petite romance que ce joli livre de Melanie Harlow ! Il a juste ce parfait mélange de douceur, d’émotion et de sexe qui fait les bonnes romances et si il est bourré de bons sentiments et de situations qui s’arrangent un peu facilement, c’est le propre de ce genre. C’est frais et romantique à souhait.

Margot est une jeune femme issue d’une famille plus qu’aisée, citadine jusqu’au bout des ongles et qui travaille dans une agence de communications et de relations publiques qu’elle a fondée elle-même. Elle approche de la trentaine et a rompu quelques temps auparavant avec son fiancé. Elle est un peu à un tournant de sa vie surtout que l’ex en question va un peu la faire sortir de ses gonds, la mettant dans une position assez inconfortable devant sa famille et dans sa ville. Margot décide donc de prendre le large et de se faire oublier en acceptant un boulot auprès d’une famille d’agriculteurs qui a du mal à défendre sa propriété tournée vers le bio et le respect et le l’environnement. Voilà Margot partie et qui va rencontrer très vite un des frères qui gèrent cette exploitation, Jack. Il n’est pas vraiment heureux de la voir là, lui qui se débat encore dans les conséquences de sa vie de militaire déployé dans des zones de guerre et le décès de son épouse.

Il n’y a pas l’ombre d’une surprise dans cette délicieuse petite romance. Jack est exactement ce qu’on attend de lui. C’est à dire qu’il fait naître chez Margot et sans doute chez les lectrices absolument toutes les émotions possibles. Il est hyper sexy dans le genre homme qui travaille à l’extérieur style cow boy ; il est blessé profondément par les morts qui ont marqué sa vie et cache derrière une face rude une âme très tourmentée ; il n’attend que celle qui pourra la réveiller, le sortir de sa souffrance et elle pourrait bien venir de la ville. Quant à Margot, elle n’a rien de la snob qu’on pourrait craindre au départ. Certes, elle est fine et élégante, largement décalée à la campagne, mais elle est simple, chaleureuse et profondément généreuse. Tout cela débor de de bons sentiments et de facilité mais c’est fait avec une telle simplicité et conviction qu’on plonge immédiatement.

La séduction va aller très vite entre Jack et Margot. Elle ne passe que quelques jours à la campagne mais ils vont vite s’apercevoir qu’ils se plaisent. Tout le reste n’est qu’un enchainement de scènes sensuelles très réussies, de dialogues touchants car tous deux jouent la carte de la sincérité. Pas de secret inutilement gardé, par de personnages refermés sur lui-même. Tous deux ont envie d plaire à l’autre et de l’aider. Margot est exceptionnelle d’empathie d’ailleurs car Jack n’a pas tout à fait terminé son deuil et elle s’en rend bien compte.

Évidemment, nous avons droit à quelques clichés, style « Le bonheur est dans le pré » avec une Margot qui manque de s’évanouir dès que Jack s’active dans les champs ou ailleurs. Elle sait à fine ramasser des œufs et semble découvrir que le lait ne sort pas directement de la bouteille mais c’est suffisamment fugace et traité avec humour pour que cela soit très supportable.

On lit ce livre un sourire niais aux lèvres, en attendant chaque scène avec impatience même si on devine ce qu’elle sera. C’est frais, sexy, mignon à souhait. Jack est à classer dans la liste des héros frisant la perfection. Une vraie petite bulle de bonheur. Inutile de dire que je vais regarder la backlist de cette auteure.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *