Hold My Breath de Ginger Scott

28 novembre 2016

hold-my-breathLe résumé de ce roman portait induire en erreur. Il y est question de jeux olympiques, de natation et de deux sportifs, Maddy et Will. Le père de la jeune femme est un entraîneur fameux, perdu au fond de l’Indiana. En vue des jeux, il s’est entouré de champions dont sa propre fille et de Will. Leur histoire a tous deux est très douloureuse et c’est un retour à la compétition pour l’un et l’autre. Quelques années auparavant, l’avion transportant la famille de Will s’est écrasé tuant ses parents et son frère, Evan. Ce dernier était aussi le fiancé de Maddy. Leur vie s’est écroulée, Will a été gravement blessé et a mis beaucoup de temps à retrouver un équilibre mental suffisant pour nager. On peut le comprendre. Il a traversé des moments terribles et revient avec hésitation auprès de Maddy. On comprend assez mal au départ ce qui l’a tenu éloigné mais nous allons l’apprendre.

Il est donc assez peu question de compétition même si l’on suit les personnages dans leur quotidien qui se passe essentiellement dans une piscine. La romance et l’histoire est ailleurs, dans les retrouvailles malaisées de Will et Maddy. En réalité, l’accident terrible qui les a frappés tous les deux n’est que la partie émergée d’une véritable tragédie. Will, nous allons le découvrir, a tout perdu ce jour-là mais également, il s’est retrouvé dans une situation terrible qui a ruiné plus que ce qui est évident.

Le roman met un certain temps à démarrer alors que son grand intérêt est de nous expliquer tous les secrets, les non-dits, les mensonges que l’on devine. C’est un peu dommage car l’intérêt se dilue un peu. L’auteure écrit bien, l’histoire a besoin de se poser, de nous dire exactement qui étaient Evan, Will et Maddy et quelles relations ils avaient. Mais, le rythme est franchement lent. Will est un personnage masculin particulièrement intéressant et assez loin des habituels mâles sportifs. c’est un homme profondément sensible et doux. Il a été transformé par la tragédie mais également parce qui a suivi. Mais son caractère est aussi ainsi. C’est quelqu’un de généreux, de discret, qui a su s’effacer longtemps. Le dilemme dans lequel ile st plongé est très émouvant.

Quant à Maddy, elle a difficilement surmonté l’épreuve elle aussi. Mais elle  est celle qui craint, avec une certaine raison, le retour de Will qui lui rappelle tellement celui qu’elle a perdu. leur relation est méfiante et marquée aussi par leur profonde connaissance l’un de l’autre puisqu’ils ont partagé une grande partie de leur enfance.

L’histoire devient de plus en plus touchante au fil des pages, au fur et à mesure que l’intrigue révèle ses ramifications. Cette construction est très bonne.

Will est presque un peu trop parfait et patient mais c’est un type bien et l’on apprécie ce type de personnage plutôt rare dans la romance. L’auteure joue assez peu sur le statut de sportif des jeunes gens. Mais ce n’est pas le sujet. Comme je l’ai dit au départ, ce n’est pas vraiment la romance sportive typique, bien au contraire. Il est dommage que le rythme se brise de temps à autre car c’est un livre touchant qui met en scène un drame qui va bien au-delà de ce qu’on pensait au départ.

  • 8/10
    - 8/10
8/10

Résumé

Fractions of seconds can do lots of damage. One decision can ruin lives. A blink can be tragic. And loving a Hollister…can hurt like hell.

I would know.

They say the average person can hold their breath under water for two full minutes when pushed to the extremes. Will Hollister has been holding his for years. The oldest of two elite swimming brothers, Will was always a dominant force in the water. But in life, he preferred to let his younger brother Evan be the one to shine.

Evan got the girl, and Will…he got to bury all of the secrets. A brother’s burden, the weight of it all nearly left him to drown.

The daughter of two Olympians, my path was set the day my fingertips first touched water. My future was as crystal clear as the lane I dominated in the pool—swim hard, win big, love a Hollister.

My life with Evan burned bright. He gave me arms to come home to, and a smile that fooled the world into believing everything was perfect. But it was Will who pushed me. Will…who really knew me.

And when all of the pieces fell, it was Will who started to pick them up.

In the end, the only thing that matters are those few precious seconds—and what we decide to do while we still have them in our grasp.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.