Loving Amber – The Riverstone Series – 1 de Roya Carmen

3 octobre 2016

loving-amberVoilà à nouveau Roya Carmen, mais dans un genre bien moins surprenant que sa première trilogie même si quelques thèmes qu’elle semble affectionner sont bien là. Cette auteure avait signé il y a quelques temps, une trilogie très inhabituelle ou deux couples tentaient une expérience assez dangereuse pour eux, un échange de partenaire, juste pour le sexe. Si le premier livre avait été assez extraordinaire, la suite avait moins convaincante. Ici, nous sommes plutôt dans une très jolie romance presque traditionnelle, un peu lente aussi. C’est le premier tome d’une nouvelle saga mais chaque livre est indépendant donc pas de terribles suspense à la fin de cette histoire. Vous en aurez bien la conclusion.

Tout démarre avec cinq amis d’enfance: trois frères et soeur et deux amis. Ils habitent les uns près d’autres et dès l’âge de dix ans vont nouer un lien indéfectible. Amber est la seule fille et a bien du mal à s’imposer dans le groupe au départ. Mais elle va y parvenir. Depuis toujours, Amber a été très proche de Paul et ennemie avec Aiden. Paul est toujours là, prêt à aider et gentil. Aiden ne semble capable que de mauvaises blagues. À l’âge adulte, tout cela va normalement évoluer vers le mariage de Paul et Amber et la naissance d’un petit garçon. Mais un drame, un de plus dans la vie de Amber va alors se produire. Paul et le frère jumeau de la jeune femme vont mourir d’un accident de voiture. L’essentiel du roman se déroule deux ans après le drame. Amber a fait son deuil mais reste très marquée par les nombreuses morts autour d’elle. C’est une maman consciencieuse mais assez effrayée notamment pour son fils. Quant à Aiden, il est toujours là et a été gravement blessé dans l’accident qui a coûté la vie à ses deux amis.On voit très bien quel genre de situation peut se dessiner surtout qu’Aident est très amoureux depuis très longtemps de Amber.

Le petit souci du livre est là, tout est vite dit dès le départ: Aiden crève d’amour pour Amber et cela depuis le départ. Amber ne veut plus trop le voir, l’associe injustement à l’accident. Il va juste falloir dépasser quelques péripéties relativement vite expédiées. Une d’entre elles prend par contre beaucoup de temps et le personnage de Amber en souffre. Recroquevillée sur ses certitudes, entêtée à protéger son fils et elle-même, bourrée de préjugés sur un Aiden qui prouve maintes et maintes fois, sa dévotion, on a un peu envie de lui demander d’ouvrir les yeux. Si la peur traumatique qu’elle éprouve un sujet intéressant, le côté statique de l’intrigue pèse un peu.

Un grand atout du roman est Aiden. Ce personnage sensible, amoureux, est incapable de faire passer cela très clairement. Il ne sait pas bien communiquer ce qu’il ressent et va faire preuve d’une patience angélique. Ce genre de héros se multiplie mais c’est dommage de les confronter à des héroïnes têtues et qui mettent tant de temps à comprendre!

Evidemment, il y aura une suite sur la petite soeur de Amber. Elle ne faisait pas vraiment partie du groupe d’amis, étant plus jeune. Elle va faire la connaissance du propriétaire de la maison voisin, un homme à la très mauvaise réputation et qui deviendra son patron. On voit bien où tout cela va mener!

Quant à Roya Carmen, elle écrit bien, utilise encore une fois dans cette histoire un thème qui est cher, celui de la fidélité, de la tromperie. Attention, cela ne concerne pas du tout ce qui se passe entre les héros. Son style est précis, doux et très agréable. Hormis la lenteur de l’évolution de l’intrigue dont j’ai parlé plus haut, c’est une très jolie romance contemporaine.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.