Honor – The Breaking Point – 1 de Jay Crownover

23 octobre 2016

honorInutile de dire que j’attendais avec impatience le début de cette nouvelle série, dérivée de la précédente. Jay Crownover avait planté le décor un peu manichéen d’une ville où The Point, le quartier mal famé s’opposait à The Hill, les beaux quartier, les bons aux méchants. Dans le dernier tome, de nombreux personnages se dégageaient avec un potentiel considérable. l’un d’entre eux est Nassir, un des méchants, violents, tournés vers toutes sortes de trafics. Il était très facile de savoir qu’elle serait l’héroïne car l’attirance qu’il éprouvait pour une strip-teaseuse, Honor ou plutôt Keelyn était évidente. C’est donc ces deux personnages forts que nous allons retrouver.

Autant le dire tout de suite, j’ai quelques réserves sur ce tome mais qui n’ont pas vraiment gâché mon appréciation car l’écriture impeccable de Jay Crownover permet de dépasser pas mal de petits défauts. L’un vient du fait que tout est quasiment réglé entre Keelyn et Nassir. Il l’aime depuis très longtemps et a attendue que la très jeune femme qu’il avait rencontrée s’épanouisse, trouve sa force et son propre chemin. Quant à elle, elle est avait besoin de ce temps. Nous allons donc retrouver les deux personnages principaux avec simplement un dernier pas à faire l’un vers l’autre. Comme c’est toute la première partie d’un roman assez long, c’est un petit peu répétitif. Mais il est difficile de ne pas se régaler des scènes entre ces deux personnages. Ils sont tous les deux de la même races. Deux animaux un peu sauvages, de superbes félins, un brin cruels, intelligents et élégants. Ils sont faits l’un pour l’autre, se reconnaissent comme tels et impressionnent par leur compatibilité. Les scènes de sexe sont magnifiques, leurs rencontres sont toujours à haute tension et quand ils se révèlent l’un à l’autre, c’est profond et touchant.

Le souci, c’est que le vilain méchant Nassir apparaît sous un jour bien plus dompté et sympathique. C’est inévitable mais un peu rapide. Ils vont se changer l’un l’autre et mettre un peu de gris dans le monde tranché de cette série, faire un peu de bien tout en conservant un aspect très sombre. L’intérêt est aussi l’intrigue, peut-être moins dure et complexe que les autres.

Nassir a ouvert un autre club après ce qui s’est passé dans le tome précédent. Il s’agit clairement d’un lieu de plaisir dont il a confié la direction à une experte, Keelyn. Le concept présenté est d’ailleurs très intéressant! Mais évidemment, les activités de Nassir, actuelles et futures ont parfois des répercussions douloureuses dans le présent. C’est ce qui fait l’essentiel d’une seconde partie bourré de rebondissements, sombres et sanglantes à souhait. On voit également de nombreux autres personnages dont Titus et Reeve mais également de futurs personnages dont une intéressante Noe dont je vous laisse découvrir le rôle.

C’est donc encore un excellent moment de lecture malgré les petites faiblesses signalées. Nassir est un personnage palpitant à la base avec un passé sombre, une origine aussi rarement utilisée dans la romance mais qui montre un autre type de traumatisme et de violence dans le passé souvent épouvantable de nos héros de romance. Même Keelyn a sa petite originalité en objet sexuel, aux seins refaits et à la chevelure flamboyante ; elle est bien plus que cela en fait et c’est cela qui est intéressant. Keelyn est de la même nature que Nassir, son égale, pas du tout sa créature.

Le livre se dévore, la perspective de la suite semble aussi passionnante. J’attends avec impatience l’histoire de Booker et de Karsen, par exemple. Jay Crownover a réussi son coup!

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *