Rookie Move – Brooklyn Bruisers – 1 de Sarina Bowen

11 septembre 2016

ROOKIE-MOVE-smSarina Bowen a beaucoup, beaucoup, de talent. Là voilà qui se lance dans une des énièmes séries de romance avec un contexte sportif. Du hockey qui plus est, ce qui n’est pas franchement très rare, juste un peu moins que le football américain. Elle n’a pas non plus une approche follement originale mais elle vous scotche et finit inévitablement à vous prendre dans ses filets et surtout créé un personnage masculin remarquable. C’est souvent le cas dans ces livres et celui-ci a toutes les chances d’être le premier d’une série. On ne peut que se réjouir donc.

C’est également une histoire de seconde chance en amour. Leo Trevi est en effet tombé amoureux de Georgia alors qu’il était tout jeune. Ils ont connu un amour de jeunesse lumineux, joyeux et hyper sexy qui s’est arrêté après le viol de Georgia. Tout s’est alors effondré autour d’eux. Six ans ont passé et ils vont se retrouver un peu par hasard quand Leo va être engagé par les Brooklyn Bruisers, une équipe de hockey pour laquelle Georgia travaille en tant que responsable de la communication. Leo arrive pour être testé. Georgia a un poste qui ne correspond pas forcément à son jeune âge ni ses diplômes mais elle a bénéficié d’un heureux concours de circonstances. Tous deux ont donc une position fragile qu’il ne faut pas encore fragiliser par des erreurs. Evidemment, une relation entre eux pourrait en être une surtout que l’entraîneur est le père de Georgia et qu’il n’a pas de sympathie particulière pour Leo.

Que dire sinon que c’est un délicieux moment de lecture aussi sexy qu’amusant ou émouvant parfois ? L’histoire n’est pas vraiment celle des conséquences d’un viol. Apparemment, les deux héros et particulièrement Georgia ont laissé ce drame derrière eux. Il n’y a pas d’affreux secrets cachés à qui que ce soit et Georgia a appris à vivre avec ce souvenir dans sa tête. Pourtant ce drame a changé irrévocablement sa vie et sans doute aussi celle de Leo sans qu’ils ne mesurent toutes les conséquences. C’est cette approche qui est nouvelle plus que le thème lui-même. De plus, et cela devient fréquent dans la romance anglo-saxonne, il n’y a plus de secrets stupidement gardés, de discussions sans cesse reportées qui auraient été bien utiles. Leo et Georgia ont accepté tous les deux que la tâche de dépasser le traumatisme était trop importante. Mais six ans après, ils sont plus mûrs et peut-être plus aptes à traiter le problème.

Leo est juste parfait. Sarina Bowen créé des héros qui sont des mecs biens. Cela paraît ennuyeux écrit comme cela mais les siens ne le sont pas. Leo est hockeyeur, a le goût de la compétition mais pas de la bagarre. Il a eu une attitude irréprochable avec Georgia à tous les instants. Il est simple, franc et a une approche de la vie très saine. Il est également sexy, fait des gaffes et est très, très amoureux. Le cocktail est redoutablement efficace et il est difficile de lui résister. Georgia est très bien elle aussi. Elle aussi est une sportive, une battante.

Leur relation est adorable, celle du présent et celle du passé, évoquée rapidement dans leurs souvenirs. C’est également sexy, tendre et touchant.  Le tout se déroule dans le contexte du hockey qui n’est pas minimisé comme parfois. Comme il vient d’arriver, Leo ne fait pas trop le malin. Nous croisons quelques autres personnages qui ont un sérieux potentiel dans cette série. Il y a l’intrigant propriétaire de l’équipe, l’inévitable copine de l’héroïne qui est aussi l’assistante de ce fameux propriétaire, d’autres joueurs dont le capitaine de l’équipe…

Sarina Bowen est brillante et à chaque fois que je commence un de ses livres, je suis un peu sceptique par l’aspect vu et revu de ses résumés mais elle trouve toujours un moyen d’imposer sa marque notamment ces héros masculins somptueux et si adorables.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.