Junkie – Broken Doll – 1 de Heather C. Leigh

14 septembre 2016

junkieMon erreur a été de commencer ce roman en oubliant qu’il s’agissait du premier épisode d’une histoire qui s’est révélée palpitante. Nous sommes dans le genre de la dark romance, ce genre qui est si plaisant quand il est réussi, ce qui est le cas ici, même si tout n’est pas parfait mais parfois on y est presque.

Notons tout d’abord qu’il s’agit bien de dark romance, surtout par le sujet évoqué et le milieu où l’histoire se déroule. Il n’y a pas de violence entre les deux héros bien au contraire. Pourtant, le personnage masculin est loin d’être un enfant de choeur. Celui que tout le monde appelle Boss ou Bossman est le leader d’un groupe criminel spécialisé dans le trafic de drogue à Austin au Texas. Il règne sur un petit empire qu’il défend jalousement et vit avec les stigmates de son passé. Cela l’a conduit à être plutôt obsessionnel et très violent. Le roman débute au moment où il est en train d’éliminer un dealer qui a cherché à le rouler et que la copine de ce dealer déboule peu de temps après, dans sa propriété pour avoir une dose. Il s’agit de Miri et elle est vraiment accro à l’héroïne et prête à tout pour en obtenir. Elle vient juste de se jeter dans la gueule du loup.

Ce genre de dark romance rappelle les romantic suspenses un peu noirs. Miri va se retrouver comme un chien dans un jeu de quilles au milieu des affaires de Boss. Pas question qu’elle reparte. Cela permet à l’auteure a créé ce qui fonctionne si bien dans ce genre: un huis-clos où le héros a un total pouvoir sur l’héroïne. C’est le cas ici, sauf que Miri a peu d’autres endroits où aller. Cette première partie va se consacrer surtout à l’approfondissement de la relation de Boss et Miri. C’est en réalité assez classique mais l’originalité vient du contexte, plutôt violent. Nous sommes dans un monde de clans, de criminels violents. Boss a parmi ses lieutenants des types plus ou moins fiables. Ajoutez à cela une amie de Miri quia mystérieusement disparu quelques mois avant le début du roman et vous avez les bases d’une histoire qui tient parfaitement ses promesses.

C’est sombre et violent mais pas trop. Bossman est très séduisant pas si méchant que ça bien qu’un peu dérangé tout de même. Miri est très attachante. Elle a sombré dans la drogue à cause d’un homme et n’est pas brisée malgré tout ce que la vie lui a réservé. C’est un personnage fort dans une romance, parfaitement assortie au dangereux et volatile Bossman. Les scènes sensuelles sont intenses et bien écrites, les moments de tendresse aussi. On ne s’ennuie pas une seconde et la fin donne très, très envie de connaître la suite.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *