Black Sheep de Tabatha Vargo

23 septembre 2016

black-sheepTabatha Vargo écrit des romances plutôt sombres avec ces personnages souvent borderline ou fracassés par la vie. C’est sans doute le cas de Tyson, un jeune homme qui, à l’âge de douze ans, a été placé dans une famille après le décès de son père. Celui-ci était violent et drogué, laissant son fils l’aider à lui fournir sa drogue. Mais il était également une façon de payer sa dose. À douze ans, la vie de Tyson va donc changer brutalement et pour le mieux. Il débarque dans une famille équilibrée et heureuse où il va connaître enfin tendresse et éducation. Le souci est que la fille de ses parents adoptifs, Nicole, est trop jolie et trop douce pour lui. Nicole et Tyson vont tombés amoureux très jeunes l’un de l’autre mais le jeune homme, à l’enfance si complexe, refuse de laisser sa noirceur éteindre la lumière de Nicole et va toujours refuser de se rapprocher vraiment d’elle.

Le livre n’est pas sans défaut. Tabatha Vargo a tendance à en faire beaucoup et à créer des histoires horribles pour ses héros. Il y a  bien entendu l’enfance épouvantable de Tyson mais il y a aussi un twist important qui arrive au milieu de l’histoire et va tout changer. Cela fait beaucoup et franchement ce qui arrive aux héros paraît largement insurmontable. Malgré cela, on se laisse entraîner par cette histoire classique de rédemption par l’amour. Il y a peu de surprises mais celles qui interviennent sont de taille. Tyson et Nicole vont se tourner autour longtemps aux prises avec leurs doutes et leurs difficultés personnelles. Tyson en est largement responsable et Nicole d’un infinie patience. L’histoire demeure très plaisante et touchante. Les scènes intimes entre les deux héros sont très intenses et tendues, pas forcément toujours très érotiques mais chargées par la tension sexuelle entre les deux héros. Et même si on peut reprocher à Tabatha Vargo d’y aller un peu fort, les émotions montent en puissance tout au long du livre.

Les deux héros contribuent au succès de cette histoire. Là aussi, nous sommes dans du grand classique, avec ce héros hyper torturé et une jeune femme heureuse, douce et compatissante. Elle est danseuse et même si ce milieu n’est jamais présent vraiment dans l’intrigue, c’est un détail intéressant.

Rien de bien nouveau dans cette histoire mais Tabatha Vargo a un style suffisamment maîtrisé et évocateur pour embarquer son lecteur sans aucun problème. Dans ce genre, où les drames sont très présents, l’auteure a vraiment du talent. Ce livre est n’appartient pas à une série, il se lit vite et il confirme tout le talent de cette auteure.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *