Out of Bounds – The Summer Games – 2 de R.S. Grey

2 août 2016

out of the boundsDe nombreuses romances sortent en ce moment autour des Jeux Olympiques, en voilà un excellent exemple. Précisons qu’il s’agit même d’une série dont ce livre n’est que le second tome mais les romans sont totalement indépendants. Nul besoin de lire le premier livre car les héros du premier opus sont à peine évoqués. Le livre est long et presque parfait avant une fin plus délayée mais cela reste une excellente romance sportive basée sur la relation tabou entre un entraineur et une gymnaste.

Brie est donc une jeune sportive qui a été sélectionnée aux côtés de quatre autres filles pour participer aux JO à Rio. Brillante gymnaste, pour celle, ces jeux seront une consécration, si elle gagne, et un moyen aussi de sortir des difficultés financières dans lesquelles elle vit depuis toujours avec sa mère. Quelques semaines avant la compétition, l’entraineur de l’équipe de gymnastique des USA va tomber malade et être remplacé à la surprise générale par son fils d’une trentaine d’années qui a une très bonne réputation mais aucun palmarès international en tant qu’entraineur. Pour Brie, cela ne change pas grand chose, au départ. Erik, le nouvel entraineur, les convoque juste plus tôt pour un stage de préparation chez lui, dans ses installations privées. Là voici donc embarquée avec quatre camarades dans cet entrainement de très haut niveau.

Tout est superbement bien construit et intéressant dans cette romance qui balayer sur plusieurs trames et plusieurs tons même, avec un grand talent. On suit les deux histoires de personnages passionnants qui ont beaucoup à gagner ou perdre dans ces Jeux. Erik peut y ruiner sa réputation ou la faire exploser. Brie, en fin de carrière déjà, a sa dernière chance de succès et donc de réussite. Pourtant, ce n’est pas ce qui prime d’abord mais la relation incroyablement tendue qui se met en place entre eux. Elle est tendue car l’attirance sexuelle et forte mais également parce que leurs deux tempéraments se heurtent violemment. Brie, bien que plus jeune et naturellement amenée à respecter un entraineur n’z pas la langue dans sa poche et Erik incarne un grand classique du héros de romance, l’homme froid et réservé qui dissimule une passion explosive.  Inutile de ire que c’est absolument étonnant. Ils passent de moments d’une sensualité torride, à des engueulades dignes de gamins. Le chaud et le froid se suivent sans pause. Le tout se déroule sous le regard attentif et indiscret des quatre copines de Brie. Elles encouragent cette histoire qui n’a pourtant pas lieu d’être. l’auteure réussit d’ailleurs moins ce passage car malgré l »interdit qui pèse sur leur liaison, cet aspect joue bien peu.

Ajoutons que le roman est vraiment très chaud avec de surprenantes scènes de sexe qui utilisent des ressorts assez rares dans la romance classique comme un  trio. Une des fonctions d’Erik est d’éveiller sexuellement Brie. Il y a évidemment le côté sportif très bien utilisé et le contexte des JO qui est passionnant car tous ces jeunes réunis dans un village rien que pour eux…il y a de quoi faire! Ce qui entoure les entrainements et la compétition semble très crédible qui plus est, notamment l’exigence de ce sport qu’est la gymnastique.

La fin est malheureusement un peu moins bonne. Visiblement l’auteure est moins à l’aise avec les relations plus apaisées et peine à conclure. C’est un peu répétitif  et Brie, parfaite jusqu’alors, hésite, tout comme Erik. Ils sont un peu difficile à suivre par moment. Mais cela demeure un excellent livre, très bien, écrit qui utilise une relation classique avec humour, intelligence et sensualité. Je jetterai donc un coup d’oeil au roman qui précède celui-ci et s’intéresse à un nageur britannique!

 

  • 8/10
    - 8/10
8/10

Résumé

I despise Erik Winter.

He’s arrogant and cruel—a man I wouldn’t wish on my worst enemy—and by some twisted turn of fate, he’s my new Olympic gymnastics coach.

I’ve had to contend with gruff coaches in the past, but Erik is far worse. His stern demeanor complements a body built for intimidation, and his reprimands come from a mouth so cunning, I know it could strip me of my defenses—if I let it.

Though each of us would love to be rid of the other forever, we are bound to each other by need and necessity. I’m his rising star, his best shot at proving himself to his critics. And without a coach, I have zero chance of winning gold in Rio.

The easiest way forward would be to wave a white flag and make peace with the man I’ll be sharing close quarters with for the foreseeable future, but he is intent on war.

Fine. By. Me.

If he pushes me, I’ll push back harder. If he wants to test me, to play with my head, I’ll show him just how many boundaries I’m willing to cross. Because I know it’s not a choice between winning or warring—not if you can have them both. At the end of it all, I plan on leaving Rio with gold around my neck and his icy heart in the palm of my hand.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.