Bad Judgment de Meghan March

26 août 2016

bad judgmentMeghan March écrit dans plusieurs genres différents allant du New Adult à la romance érotique et elle sait varier le ton et les ambiances. Ici, elle est clairement dans le New Adult avec deux héros qui sont encore étudiants et terminent leurs études de droits. Ce n’est pas parfait mais très réussi tout de même, surtout car l’histoire de départ, est bien plus compliquée qu’il n’y paraît.

Tout commence en effet avec deux héros qui n’ont apparemment pas grand chose en commun et surtout qui ne s’apprécie guère. C’est surtout le cas de Justine qui regarde Ryker avec un certain dédain. Il est issu d’une famille aisée et influente dans le milieu du droit  puisque son père joue un rôle important dans son école et que sa mère travaille dans un grand cabinet d’avocats. Justine, elle, sort d’un milieu bien moins favorisé et a eu une enfance compliquée qui joue un rôle important dans le déroulé de l’histoire. Justine doit terminer sa dernière année d’école, ce qui va s’avérer difficile quand elle va découvrir que la bourse sur laquelle elle comptait n’est pas attribuée. Quant à Ryker, il n’a plus très envie de réussir dans ce milieu qu’il n’aime pas beaucoup. Tout les sépare. Mais évidemment, ils vont se retrouver liés quand le père de Ryker va se mêler de leurs affaires.

Un des soucis du roman vient de la relative complexité de l’intrigue. Ce qui commence comme une romance qui semble cousue de fil blanc est moins simple qu’il n’y paraît. On s’en doute un peu étant donné les silences que l’auteure garde sur certains points notamment autour de Ryker. Un autre indice est le nombre de détails apparemment insignifiants au départ qui vont prendre tout leur sens après. Parfois, l’intrigue n’est pas très crédible. Le problème n’est pas de la comprendre mais d’y adhérer car la plupart des personnages cachent leur jeu ou alors des détails importants nous sont livrés tardivement. Mais en dehors de ce point, il faut souligner l’imagination et l’habileté de Meghan March, qui reprend de bonnes vieilles ficelles de la romance en les détournant un peu. Vous aurez droit ainsi au contrat, aux mensonges dont on sait qu’il vont exploser au nez de celui qui les profère, les malentendus… Mais tout se tient remarquablement bien et on finit par être surpris tout de même car tout ne peut être deviné.

Le couple est très réussi avec une Justine entêtée et très indépendante qui a toujours lutté pro obtenir ce qu’elle veut et un Ryker, séduisant et bien moins caricatural qu’il ne semble être au départ. Ils ne sont pas exceptionnels mais leur interaction est excellente. Une des qualités de cette auteure est d’écrire de très intenses scènes de sexe. Elles sont bien là, juste ce qu’il faut et complètent bien le roman.

Ce n’est pas un livre inoubliable mais il est marquant, grâce à cette intrigue à tiroirs et on tourne les pages pour enfin comprendre tout ce que les héros se cachent et nous cachent. Meghan March a fait mieux mais ce roman fait partie des bons crûs.

 

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *