Si on nous l’avait dit de Laura Trompette

24 août 2016

si on nous l'avait ditL’avis de Terry sur la romance de Laura Trompette parue en mars 2016

 

Alice vit entre deux mondes : celui de la ferme corrézienne de ses parents où elle travaille sans trop de motivation, et celui d’internet qui lui permet de s’en éloigner grâce à son blog, les séries et les musiques qu’elle télécharge. Un pied ici, un autre là-bas. Elle est jeune et aspire à quitter la ferme grâce aux cours d’anglais en ligne qui, pense t-elle lui en donneront la possibilité. C’est plutôt une gentille fille, qui vient de se faire larguer par son copain quand le sosie de « Damon » de Vampire Diary débarque en voiture hybride et vêtements griffés dans sa cour.
Quant à Nolan, il évolue dans le monde très différent de la finance anglaise. Libéré d’un mariage désastreux, il décide de fêter son divorce en faisant la fête sur « la route des vins » lorsqu’il tombe en panne dans la cour d’Alice. D’abord émoustillé par la « petite » qu’il mettrait bien dans son lit, sa nature profonde plutôt sympathique que débauché refait surface pour soutenir la jeune fille lorsque le malheur la frappe.
On pourrait s’attendre à une histoire passionnée entre deux êtres que tout oppose avec : des dialogues cinglants, des scènes comiques, un duel Française contre Anglais, la fermière contre le citadin… mais ce serait du déjà vu. Laura Trompette préfère nous raconter une rencontre entre deux personnes pas si différentes que cela. En apparence, Nolan est un jouisseur qui a hâte de profiter de sa nouvelle liberté et Alice une fille naturelle. En fait, Nolan est une bonne nature, et Alice est prête à faire de nouvelles découvertes…
Du coup : exit la grande passion, bonjour à une romance pleine de fraicheur. On se laisse entraîner par les phrases pleines de poésie de l’auteure qui aurait pu mettre plus en avant une région de contraste aux allures encore sauvages. Le grand plus du roman c’est d’avoir exploité le thème de la relation qui se développe à grande distance via les outils modernes, avec la façon de draguer qui va bien avec. S’ils ont des aspirations, des obstacles à dépasser, ce ne sont pas des grands traumatisés comme on en voit souvent.
Si le roman se lit avec plaisir, surtout grâce au style de l’auteure, il manque de feu. C’est une histoire simple, moderne et agréable qui s’apprécie pour ces mêmes raisons, mais il n’est pas marquant.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *