To Have and to Hold – Wedding Belles – 1 de Lauren Layne

27 juillet 2016

TO-HAVE-AND-TO-HOLD-smLauren Layne fait partie des auteurs que je lis sans me poser de question. Ses livres sont toujours réussis et très souvent dans le genre de la comédie romantique. Ce premier tome d’une nouvelle série ne fait pas trop dans l’humour , met en place tout un nouveau monde et est très sympathique à lire. Ce n’est pas le meilleur que j’ai pu lire d’elle mais elle a un talent et une maîtrise du genre qui impressionne.

L’héroïne, Brooke, débarque à New York en pleine hiver, pour commencer son travail dans une agence d’organisation de mariage. Elle avait une confortable carrière en Californie qui a explosé avec ses fiançailles. En effet, son fiancé ne l’a pas vraiment trahie si on accepte l’idée que d’être arrêté pratiquement devant l’autel pour escroquerie n’est pas une façon de tromper sa conjointe! Son nom a été trainé dans la boue et elle repart de zéro loin de chez elle, le coeur meurtri et sa confiance en elle plutôt amochée. Sa première mission va lui permettre de rencontrer un homme d’affaires, Seth, qui marie sa petite soeur. Il a de grosses préventions contre le fiancé de la dite soeur. Il a aussi eu une expérience malheureuse avec une jeune femme. Il porte aussi de lourdes responsabilités familiales et professionnelles qui le rendent un peu rigide et coincé. Le décor est planté et tout peut commencer pour une romance prévisible mais très agréable à lire , avec juste la bonne dose de dialogues (très bien écrits) et d’humour.

Un des défauts du roman est que l’auteure prend la peine de mettre en place ce qui va être sa série ainsi que de nombreux personnages secondaires. L’idée de cette agence de mariage est excellente et permet de montrer les collègues de Brooke, hommes ou femmes et la petite soeur de Brooke a elle-même une histoire intéressante. On voit se dessiner les futures intrigues et les couples. C’est bien fait, intéressant mais cela coupe un peu le rythme du début du roman.

Le reste est vraiment bon. l’auteure maîtrise vraiment la relation entre les héros. Lui est à croquer. Evidemment, c’est un homme d’affaires, encore un! Mais comme d’autres avant lui, il n’est pas vraiment le connard arrogant habituel. Plus vulnérable qu’il n’y paraît, c’est un homme seul qui a dû mal à parler de lui, de ses sentiments. Il a des côtés adorables à cause de cette vulnérabilité qui ne limite en rien sa virilité. Quant à Brooke, elle reprend le dessus après une dure épreuve et a du mal aussi à faire confiance. Tous deux abordent leur relation avec une grade prudence, suivant le dicton que « chat échaudé craint l’eau froide ».  Ils vont se lancer avec prudence dans cette relation mais évidemment, difficile de tout contrôler en amour!

C’est rythmé ( sauf au début, comme je l’ai dit), très agréable et sensuel, avec cette pointe d’émotion qu’il faut pour accrocher le lecteur. C’est un bon roman. Pour être tout à fait complet, précisons qu’une courte nouvelle sur d’autres personnages a précédé ce premier tome et que très vite suivront l’histoire des collègues de Brooke comme on pouvait s’en douter.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *