Crazy Stupid Obsession – Crazy Stupid – 2 de Melissa Toppen

18 juillet 2016

crazy stupid obsessionLa romance NA a prouvé son efficacité et Melissa Toppen a parfaitement compris les ressorts efficaces de ce genre. Là voilà qui signe un NA malheureusement très, très classique, doublé d’un triangle amoureux. La lecture est très plaisante, ne vous y trompez pas, mais seulement sans surprise. cela donne juste envie d’imaginer ce que l’auteure pourrait faire d’un peu plus original.

Ce roman est le second d’une série à la structure, elle aussi très classique. Les personnages masculins sont au nombre de trois, tout comme les personnages féminins. Pour les deux premiers tomes, Melissa Toppen met en présence un garçon et une fille de chaque groupe. Les deux héros masculins sont propriétaires d’un bar à Portland et les deux jeunes femmes poursuivent leurs études dans une université à deux heures de route. il vaut sans doute mieux avoir lu le premier tome, pour ne pas être spoilés sur le premier couple d’une part mais également car l’histoire de Gavin et Harlee a vaguement commencé déjà. Tous deux ont un caractère assez identique et doutent fortement qu’il soit possible de trouver un amour pour la vie. Ils craignent l’engagement et ont tendance à enchainer les brèves liaisons qu’essayer de trouver un petit ami à long terme. Très classique je vous dis.

Harlee a surtout bien l’intention de passer à autre chose et va rencontrer un autre garçon, si bien qu’elle se retrouve avec deux hommes bien décidés à la conquérir ou au moins à la garder quelques temps. C’est inédit pour elle et perturbant et elle a du mal à savoir comment se comporter. Vous aurez donc droit aussi à une sorte de triangle amoureux. Bryan, l’autre prétendant de Harlee est très sympathique, voire adorable et il est bien difficile de choisir. Harlee va d’ailleurs sérieusement s’empêtrer dans ses hésitations. L’auteure s’en sort bien pour expliquer tout cela mais les lecteurs horripilés par les héroïnes hésitantes et qui accumulent les erreurs ou les mauvais choix risquent de sursauter plusieurs fois.

Gavin a ce mélange d’arrogance et de vulnérabilité bien cachée qui fonctionne si bien dans le genre. Il est très efficace et pour une fois, ce n’est pas le personnage masculin qui fait toutes les erreurs. Le tout se déroule dans une ambiance entre musique et universités que l’on connaît bien.

C’est un livre qui se lit facilement car l’auteure malgré tous les clichés qu’elle accumule réussit à garder l’intérêt de son lecteur. Je lirai sans doute d’autres livres d’elle mais en espérant toutefois qu’elle innove un peu car l’intrigue souffre un peu de sa prévisibilité.

Sylvie

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.