Storm – Storm MC – 1 de Nina Levine

7 juin 2016

stormNina Levine est une auteure australienne qui mérite d’être suivie et si ce premier tome d’une série sur des bikers n’a pas l’effet de ses autres romans plus récents, c’est sans doute parce qu’il est plus ancien et révèle encore des maladresses.

Ce livre date déjà de 2013 et avait à l’époque, l’originalité de se dérouler dans le milieu des bikers. Ici, c’est un club australien puisque l’auteure utilise son pays comme contexte. Ce premier tome est centré sur un J. un membre du club et à Madison qui est également la fille du président. En réalité, ils ont partagé une liaison quelques années auparavant avant qu’un événement en les sépare. Depuis, Madison et J. se sont perdus de vue. Un des soucis du livre est qu’il s’est passé énormément de choses pour conduire à la séparation des deux héros. L’auteure doit nous en informer le plus rapidement possible, enfouissant le lecteur sous une tonne d’informations qui auraient mérité bien plus de temps et de détails. C’est un peu la marque du roman d’ailleurs. A chaque rebondissement, tout va très vite et s’arrange en un clin d’oeil.

Autre souci, le milieu des bikers est une simple toile de fond. Il est bien question de rivalités entre clubs et Madison est au cœur de cela puisqu’elle a été à la petite amie de J. mais également du leader d’un autre groupe. Mais le milieu reste très lointain et à part quelques tours en moto, J. est un biker assez dompté et le club de la famille de Madison est plutôt sage. Cela affadit forcément les grands enjeux du roman.

Il reste cependant le couple formé par les deux héros. L’auteure adore les mâles alphas autoritaires mais pas capables d’écouter leur compagne et dès que Madison et J. sont dans la même pièce, l’atmosphère grésille. C’est bien fait, le couple est attachant, la dynamique entre eux est bonne mais cela reste dans une honnête moyenne.

L’auteure met en place pas mal de pistes dans ce roman qu’elle ne fait pas toutes aboutir et c’est bien normal puisque c’est le début d’une série. On sent que de nombreux drames peuvent encore se jouer. Les personnages secondaires sont très nombreux et évidemment ont tous la carrure d’être des héros. Il faudra que l’auteure travaille un peu plus les intrigues pour les mettre totalement en valeur.

Si ce livre n’est pas le meilleur qui soit dans l’oeuvre de l’auteure ou dans le genre Bikers, on trouve déjà la patte de Nina Levine. Espérons qu’au fil des livres, les maladresses s’effacent et qu’elle puisse déployer tout son talent.

Wrap Up

  • 6.5/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.