Say you’ll stay – Return to me – 1 de Corinne Michaels

25 juin 2016

say you'll stayCorinne Michaels écrit des romances un peu différentes de celles qui sont les plus à la mode actuellement et celle-ci a même un goût de romances très classiques, qu’on lisait il y a quelques années avec des héros un peu plus âgés qu’habituellement et un thème qui avait un peu disparu par la force des choses : le retour à la maison.

Presley a en effet trente-cinq ans et le début du livre la plonge dans une horrible épreuve lorsqu’elle découvre son mari, pendu. Mère de deux garçons, des jumeaux, elle semblait avoir une vie idéale avec son époux. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas un roman sur le deuil ou la difficile gestion de la vie après un tel choc. De façon un peu surprenante, l’auteure parle moins de ce suicide que du changement de vie de Presley. Une des conséquences de la mort de son mari, pousse ne effet celle-ci à revenir chez ses parents dans le Tennessee. Ils vivent à la campagne, possèdent un ranch et c’est aussi là où réside le grand amour de jeunesse de Presley qu’elle a rencontré très jeune. La séparation a été brutale et douloureuse et Presley a enfoui dans un coin de son cerveau ses souvenirs et ses espoirs déçus.

Nous allons donc assisté à la curieuse seconde chance que la vie offre à Presley et Zach. Celui-ci reste longtemps dans l’ombre, nous n’apprenons que par bribe qui il est etc e qui s’est passé avant qu’il s’impose pour nous et dans le vie de Presley. Cette construction est habile et va donner une autre dimension à une romance qui serait presque banale sinon. Le style de l’auteure contribue aussi à cela. Il est impeccable très sensible et vous plonge au cœur des sentiments des deux héros comme peu parviennent à le faire.

L’autre détail très réussi est le contexte dans lequel tout cela se déroule. Nous sommes plongés au cœur de cette petite communauté du Tennessee qui semble se donner le mot pour réunir le couple mythique de la petite ville lors de leur adolescence. Tout le monde a son opinion sur la question et agit de façon toujours bon enfant pour pousser Zach et Presley dans les bras l’un de l’autre. C’est d’ailleurs remarquablement facile car malgré le temps qui a passé ces deux-là ne vont pas trop se faire prier. Il y a beaucoup d’hommes autour de Presley. Son frère mais ceux de Zach aussi. Ce premier tome étant le début d’une série, nul doute que nous devrions retrouver ces trentenaires tous célibataires ! Pour la plupart, ce sont des cowboys, qui n’ont pas bougé de leur sud natal. C’est aussi relativement rare de voir ce genre de héros aujourd’hui, pas spécialement glamour et dont le charme repose surtout sur des muscles acquis à travailler à l’extérieur. C’est néanmoins très efficace !

Vous l’aurez compris, cette romance, au charme très américain, fonctionne totalement. On est ému par ce qui arrive à Presley et passionnée par sa façon de sortir du deuil, de la colère qui l’habite, et pour reprendre pied, pour elle et ses petits garçons. C’est sensible, très romantique et touchant.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *