Missing Dixie – Neon Dreams – 3 de Caisey Quinn

18 juin 2016

Missing DixieCe roman conclut la trilogie de Caisey Quinn consacrée à un groupe de musique country. Ils sont trois, Dallas et Dixie et Gavin. Dans le premier tome, nous avons découvert l’amour profond que Dixie porte à Gavin, le bad boy de service, celui qui a été élevé dans un milieu si défavorisé qu’il est resté très traumatisé et empli de doutes sur lui-même. Dans le second, nous avons eu droit à l’histoire bien fade, il faut le dire, de Dallas, héros bien peu charismatique et voilà la conclusion qui revient sur le premier couple dont l’histoire s’est arrêtée temporairement.

J’avais globalement bien apprécié le premier tome malgré quelques lenteurs, beaucoup moins le second, un brin ennuyeux et j’attendais la conclusion de l’histoire de Gavin et Dixie, car ces deux personnages m’avaient plu davantage. Si ce livre est supérieur au second, il ne restera pas une lecture inoubliable pour moi pour quasiment les même raisons qu’auparavant. Il y a toujours des longueurs et des ressorts dramatiques identiques et franchement usés jusqu’à la corde par l’auteure elle-même depuis le premier tome.

En effet, nous savons depuis ce moment que Gavin a connu une très mauvaise période quand Dixie est partie dans une autre ville. Cela est évoqué dès le début du roman et dans ce troisième, nous allons restés au même niveau encore longtemps, pendant la moitié du livre environ. Gavin s’est réfugié dans sa ville natale qu’il ne peut quitter car il a eu des soucis avec la justice, ce qui l’a empêché de rejoindre Dallas parti réussir ( ou plutôt rater d’ailleurs) une carrière solo. Il a omis de prévenir Dixie qu’il aime, qu’il est là. Toute cette série repose sur des secrets incompréhensibles que les héros maintiennent pendant un temps infini sans que l’on comprenne pourquoi. Dans toute la première moitié de ce troisième opus, l’auteure nous serine qu’il est temps que Gavin parle et s’explique avec Dixie puisque le seul vrai obstacle entre eux c’est son passé, mais il ne le fait pas.

Si les héros m’avaient paru intéressants lors du premier tome, ils surprennent moins cette fois, forcément, et l’intérêt qu’ils suscitent est moindre.

La seconde partie est plus vive et rapide avec une évolution de l’histoire entre Dixie et Gavin mais c’est chaotique et parfois pas très cohérent. A une Dixie patiente et amoureuse irrémédiablement fait face un Gavin fragile aux réactions parfois bizarres. L’histoire du groupe que l’on suit en fil rouge depuis le départ est là aussi, assez prévisible et un petit garçon dont je vous laisse deviner le rôle fait son apparition, apportant un peu d’émotion et de rebondissements à cette intrigue.

Au final, c’est un roman agréable mais sans plus, meilleur que le précédent mais qui évolue avec lenteur. L’auteure a repris à chaque tome la même idée : les héros conservent très longtemps des secrets, privilégient à chaque fois le silence à une saine explication qui lèverait tous les doutes, c’est un peu juste tout de même pour faire une trilogie vraiment réussie. Le milieu de la musique est là, agréable mais un peu fade lui aussi. Cette auteure ne m’a pas totalement convaincue avec cette saga. Quant à celle-ci, je l’oublierai probablement assez vite.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *