L’autre chemin d’Emilie Collins

22 juin 2016

l'autre cheminVoilà une petite romance plutôt charmante que l’on peut découvrir uniquement en format électronique chez Lattès. C’est agréable à lire mais si pas mal d’éléments sont de bonnes surprises, l’impression générale n’est que moyenne.

Angel est une jeune femme de vingt-quatre ans à la carrière déjà bien établie dans la finance. Après de nombreux déboires sentimentaux, elle va suivre le conseil de son meilleur ami qui lui glisse à l’oreille qu’elle devrait regarder des hommes différents de son type habituel. Dans les secondes qui suivent, elle découvre celui qu’elle prend pour le livreur de son fleuriste. Il s’appelle Sam est magnifique et costaud et très loin des banquiers auxquels elle a affaire d’habitude. En fait, cela sera un peu plus compliqué que cela.

L’auteure propose plusieurs éléments extrêmement bien trouvés comme le fat que Sam est un passionné de plantes, tout particulièrement quand elles viennent d’Asie et plus précisément du Sri Lanka où il vit le plus souvent. Son père étant fleuriste, les fleurs, les plantes, jouent un rôle important dans leur vie et leur manière de communiquer. Nous aurons droit à cela plusieurs fois et c’est une bonne idée de voir cet homme virile communiquer de cette façon avec Angel. Le Sri Lanka joue aussi un important rôle dans le roman, d’une manière intéressante, un peu exotique mais on sent que l’auteure sait de quoi elle parle ce qui évite une évocation un peu trop superficielle.

Tout est réuni pour une jolie histoire d’amour, surtout que l’auteure sait écrire et parsème son texte de nombreuses scènes de sexe. Je suis pourtant restée globalement sur ma faim, observant les personnages plutôt que plongeant avec eux au cœur de leur histoire. Sam demeure pendant tout le livre un personnage un peu lointain, que l’on ne connait jamais vraiment. On sait quelques bribes supplémentaires de la vie d’Angel qui nous raconte pourtant l’histoire. Mais c’est très partiel. Ils semblent arriver au début de l’histoire quasiment de nulle part et à part le père de Sam, on ne saura rien du reste de sa famille, s’il a des amis ou pas. Cela n’aide pas à s’attacher aux personnages.

Quant à l’intrigue, elle est plus que minime. Les deux héros sont amoureux extrêmement vite, ce qui n’est pas très crédible d’une part, mais retire quasiment tout enjeu au reste de l’histoire. Evidemment, il y a quelques doutes et péripéties mais rien qui ne vous fait trembler pour les personnages On lit avec plaisir cette prose aisée mais sans plus. Les scènes de sexe sont nombreuses, correctement écrites mais il y en a presque trop par rapport à la faiblesse de l’instrospection.

C’est une jolie histoire qui ne manque pas de poésie parfois surtout quand l’auteure évoque les fleurs et le Sri Lanka mais qui manque d’émotion, d’âme, d’un souffle qui vous capte dès la première page et ne vous relâche pas. C’est dommage, une romance plus passionnée aurait été un vrai atout supplémentaire. Quant à l’auteure, elle a certainement un potentiel qu’on ne demande qu’à voir s’épanouir davantage.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *