Suis-moi, je te fuis de Louise Manet

2 mai 2016

suis moi je te fuisVoilà encore une petite comédie romantique dont HQN a le secret, plutôt réussie même si on peut déplorer quelques faiblesses. C’est un peu le trait marquant de HQN de développer ce genre et cela peut être un brin répétitif.

Morgane, l’héroïne, est assez typique de celles que l’on croise dans la collection. C’est une jeune femme dynamique, la trentaine, qui a choisi de plaquer un lucratif boulot dans le marketing pour se consacrer à l’aide à la personne. Elle tire le diable par la queue et va tomber sur un séduisant quinquagenaire après un accrochage avec le véhicule de sa fille. Grégoire est un joaillier et plutôt à l’aise financièrement. Il est aussi assez attiré par la jolie Morgane. Il va vite lui faire comprendre.

C’est Morgane qui va nous raconter son histoire avec une certaine verve, il faut bien le reconnaître. Les bons mots ne manquent pas avec notamment de nombreux jeux sur Morgane et la fée du même nom. Morgane a du recul sur elle et sur chaque situation. C’est presque fatigant parfois car l’auteure les multiplie jusqu’aux moments les plus intimes pour ses personnages ce qui empêche l’émotion de se déployer. Trop d’humour tue l’humour parfois, surtout quand il n’est pas très fin.

Il n’en reste pas moins que l’histoire est enlevée, très prévisible mais amusante voire touchante par moment. La relation qui se développe entre Grégoire et Morgane est d’un grand naturel, c’est évident qu’ils se plaisent et si Grégoire n’a pas le moindre doute, il fait tout pour faire avancer les choses, Morgane résiste un peu. Cette dynamique fonctionne bien entre eux même si l’on reste un peu frustrés de passer très vite sur le passé du héros, sur le travail qu’il mène. Il n’est pas du tout question non plus de son âge, assez inhabituel dans la romance et qui ne joue absolument aucun rôle, surtout pas dans les scènes de sexe car monsieur aurait pu avoir vingt-cinq ans!

La fin est d’ailleurs moins convaincante et plus brouillonne. L’auteure semble avoir tout dit au trois quarts du roman et va ajouter une mini-suspense pour conclure et délayer un peu la romance qui n’en avait pas besoin.

Il y a plusieurs personnages secondaires dans le roman dont le meilleur ami de Morgane, Karim, qui a un gros potentiel. Le contexte du livre, celui d’une petite ville et de problèmes assez ordinaires, comme celles des personnes âgées dont s’occupe Morgane est très bien trouvé et original qui plus est.

Voilà donc un roman sympathique avec de très bons moments et d’autres un peu moins satisfaisants qui semblent comme un peu forcés et manquent du naturel dans lequel baigne cette histoire. C’est drôle, vit, charmant et quotidien. Louise Manet a du talent, c’est évident.

Wrap Up

  • 7/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.