Smut de Karina Halle

18 mai 2016

smutKarina Halle ne s’était pas encore essayée au pur NA, léger, se permettant même de reprendre quelques solides clichés du genre. C’est chose fait avec ce roman léger, drôle et sexy qui n’est pas le meilleur livre de sa carrière ni même un monument du genre mais est très malin et super efficace.

Amanda est une jeune Américaine de vingt-et-un ans. Elle vit avec son copain et la première scène du livre est assez épique. Amanda est en train de comprendre qu’à son très jeune âge, sa vie est déjà toute tracée dans les yeux de ses parents, de son copain et des parents de celui-ci, ce qui va provoquer une réaction que l’on peut qualifier de violente chez elle ( je vous la laisse découvrir) et la fin de se relation. Amanda se retrouve donc célibataire, un peu fâchée avec tout le monde. Elle fait des études de littérature et apprend à écrire. Elle a déjà commencé un roman fantasy depuis longtemps. Dans son cours d’écriture, il y’a  aussi Blake, un étudiant un peu plus âgé et qu’elle trouve totalement insupportable. Evidemment, leur travail de fin d’année va consister à écrire ensemble une nouvelle, ce qui pouvait arriver de pire du point de vue d’Amanda.

Le livre, l’écriture et l’édition sont peut-être les vrais héros du livre et constituent en tous cas un contexte hyper riche et détaillé particulièrement brillant dans le roman. Je vous laisse découvrir les passages totalement savoureux que toute grande lectrice de romance reconnaîtra où les personnages du livre décortiquent la romance érotique, avec même de savantes petites piques à la façon dont tout cela fonctionne et ces auteurs de best-sellers écrits au kilomètre, au scénario identique et à l’écriture pauvre qui se vendent pourtant comme des petits pains. Cela fait sourire et vous aurez même droit à des scénarios et des titres imaginés par l’auteure qui est capable de vous fournir de très bons exemples. Tout cela est très complet car il y a même une intéressante réflexion sur le métier de libraire puisque le père de Blake en tient une en grande difficulté financière. Toute la filière est donc évoquée sur un ton gentiment moqueur.

Mais la romance qui se développe entre Blake et Amanda ne manquent pas de charme ni d’humour non plus. Nous avons au départ deux personnes qui se pensent totalement opposés mais qui ont bien plus de points communs qu’il n’y paraît. Blake semble être l’habituel beau gosse, toujours en train de sauter sur les filles autour de lui. Amanda est une geek qui s’assume, fan de fantasy, de Game of Thrones et de Loki ainsi que de tous les films de super héros. Blake n’est peut-être finalement pas si éloigné d’elle dans son état d’esprit. Elle va apprendre à le découvrir. Les dialogues sont excellents et permettent la confrontation des deux héros aussi intelligents l’un que l’autre et obligés d’échanger beaucoup étant donné leur travail. C’est enlevé et rigolo à souhait. Je vous laisse lire les scènes impliquant une énorme tarentule ou ce qui se passe quand la bibliothécaire de l’université découvre ce que font nos deux héros dans les rayons.

Car en plus, tout cela est très sexy, presque plus que les autres livres de l’auteure. les scènes arrivent assez tardivement dans le roman mais sont très bien écrites aussi.

Voilà une petite romance très sympathique, rigolote, sans prise de tête, avec la petite pointe d’émotion et de sérieux que l’on aime dans nos livre.  Elle vous permettra de passer un excellent moment. L’écriture impeccable de l’auteure est bien là toujours aussi efficace dans un genre qu’elle aborde à peine. Visiblement, elle maitrise tout très vite et s’est penchée avec humour sur le milieu de l’édition anglo-saxonne, pour notre plus grand plaisir.

 

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *