Priceless – Forbidden Men – 8 de Linda Kage

26 mai 2016

pricelessLinda Kage poursuit une série qu’elle a commencée déjà depuis un certain temps avec ce roman qui conserve les énormes qualités qu’on lui connaît. Si vous ne la connaissez pas ou si vous n’avez pas encore lu un roman de cette saga, vous serez peut-être un peu perdu dans celui-ci car il met en scène quasiment tous les personnages des livres précédents ainsi que leurs enfants et cela commence à faire une sacrée bande. L’histoire se tient cependant très bien toute seule et est particulièrement réussie comme souvent avec cette auteure.

Elle reprend un thème classique de la romance, celui de deux amis qui tombent amoureux mais elle apporte deux éléments très nouveaux qui vont donner un éclairage particulier à cette histoire. Sarah, l’héroïne souffre d’infirmité motrice cérébrale c’est à dire qu’elle a une faiblesse musculaire très importante et des spasmes douloureux qui la condamnent à se déplacer en fauteuil roulant. Elle peut également avoir des soucis d’élocution. Le handicap fait partie de sa vie et de son histoire, elle n’en fait pas état particulièrement et mène une vie assez épanouie. Sauf qu’elle demeure aux yeux de certains une handicapée avant tout et qu’elle reste celle qui voit les autres vivre, un peu sur le côté, plus pour la protéger que pour l’écarter vraiment. Elle partage une très forte amitié avec Brandt. Ils se sont rencontrés à treize ans et sont les petits frère et sœur des héros précédents. Leurs deux familles sont tr ès liées et ils partagent beaucoup de choses notamment le fait qu’ils ont été élevés par leurs aînés. Ils sont issus tous les deux d ‘une famille monoparentale avec des mères particulièrement odieuses notamment celle de Brandt. Si vous avez lu les romans précédents, vous le savez déjà.

L’auteure prend un temps important pour nous montrer l’amitié grandissante qui se développe entre Brandt et Sarah. Le premier quart du roman les suit dans leur adolescence à des moments cruciaux qui vont influer sur leur avenir. C’est souvent le cas avec cette auteure qui aime montrer des relations fusionnelles, profondément ancrées dans la vie de ses héros. C’est délicieux de les voir très jeunes encore, avancer vers une relation exceptionnelle, lui garçon traumatisé sans que personne ne le sache et elle, la petite handicapée assez isolée.

La suite est prévisible, tout le monde sait y compris leur famille ( très nombreuse!) où cela va aller mais l’auteure nous y emmène de façon très réussie en racontant des moments très graves notamment quand elle parle du traumatisme subi par Brandt. Il est assez rare que les héros masculins aient connu ce qu’il a vécu. Mais elle sait aussi faire preuve de plus de légèreté lorsqu’elle montre l’implication, pas toujours subtile, ni très réaliste d’ailleurs de toute la famille dans les amours de Brandt et Sarah. Cela reste cependant naturel, plein d’enthousiasme et de dynamisme.

Peu à peu, sans en faire trop, sans jouer sur le pathos du tout, alors qu’il y avait un vrai risque étant donné son sujet et ses héros, Linda Kage nous raconte une histoire profondément touchante. Il est difficile de ne pas être attendri par ces deux personnages mais également par la chaleur qui se dégage des relations familiales atypiques de tous ce petit monde que l’on appris à découvrir précédemment. La morale s’il devait y en avoir une est que si les parents ne sont pas à la hauteur, on peut toujours compter sur ses frères et sœurs pour s’occuper des plus jeunes. Sarah et Brandt en font partie.

Il devrait vite être question de Colton, le petit frère de Brandt. Il fait plusieurs apparitions très remarquées dans le roman alors qu’il est encore à peine plus qu’un adolescent. Il frime, fait le malin, a une répartie incroyable et il apporte une touche d’humour appréciable dans ce récit mais il mérite de trouver lui aussi l’amour !

En tous cas, Linda Kage convainc parfaitement avec ce très bon roman, simple, efficace, parfois un peu brut de décoffrage mais d’une grande sincérité et justesse malgré la gravité des sujets abordés.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *