Dark Notes de Pam Godwin

11 avril 2016

dark notesVoilà une auteure dont je vais explorer la backlist avec empressement car son dernier roman est absolument somptueux, mené de main de maître et bougrement intelligent. Pourtant, il explore une voie très utilisée récemment et parfois avec beaucoup de maladresse mais là… tout est juste et parfait.

Ivory est une jeune musicienne, une pianiste qui vit à La Nouvelle Orléans. Elève d’une prestigieuse école privée, elle n’a rien à voir avec sa camarades. Pauvre, issue d’une famille qui n’existe plus tellement elle fonctionne mal, Ivory a littéralement sombré. Battue par son frère, abusée par un ami de celui-ci, maltraitée par les autres élèves de l’école, Ivory n’a pourtant rien d’une victime, elle se bat avec ses moyens, sa musique mais sa situation semble pourtant largement désespérée. Elle finit sa dernière année avant d’espérer intégrer une prestigieuse université. Mais les obstacles semblent immenses d’autant plus qu’elle va avoir un nouveau prof de musique, un certain Emeric Marceaux.

Et quel héros est Emeric Marceaux. Il entre en scène de façon somptueuse et il ne perdra jamais de sa superbe. Emeric n’a rien d’un prince et encore moins d’un prince charmant mais il va pourtant devenir un peu cela pour Ivory, tout reconstruire dans sa vie détruite, pièce par pièce. Attention, n’en déduisez pas qu’il s’agit d’un bienfaiteur de l’humanité. Emeric est manipulateur, violent, volatile, beau et il le sait. C’est aussi un dominant, un vrai. Dès les premières phrase échangées avec Ivory, c’est d’une totale évidence. Tout comme le fait que ces deux là sont inévitables.

Le livre est juste parfait à tous les niveaux. Tout d’abord, il pose immédiatement la relation entre Ivory et Emeric. Il a dix ans de plus qu’elle, c’est un dominant qui adore manier cordes et ceintures. Mais le roman n’est pas une romance bdsm érotique ou en tous cas si vous attendez un déferlement de scènes de sexe comme vous en avez beaucoup lues, vous serez déçus. En effet, Emeric est un dominant dans tous les sens du terme. Il veut contrôler les gens, ceux qu’il l’aime, ceux qui le menace. La domination est donc totale chez cet homme : elle est intellectuelle, affective et sexuelle. Impressionnant. Il a avec Ivory une relation particulièrement équilibrée et solide. Ivory, qui ne sait plus ce qu’est la sécurité ni même un câlin au début du roman, va s’épanouir sous sa férule ( le mot est exactement celui-là).

Le tout se déroule dans une atmosphère qui est à la fois poétique et magnifiée par la musique mais qui est aussi marquée par la turpitude du monde et la violence que l’on peut subir. A ce titre, le roman louche franchement du côté du dark erotica. Ivory a connu le pire et les rebondissements dans le roman, parfaitement amenés, ne font pas dans la douceur. Evidemment, le fait qu’ils soient prof et élève, qu’Ivory au début du livre est très jeune, joue aussi avec les limites.

Et ce qui permet à ce roman de sortir de l’ordinaire aussi c’est l’écriture superbe de l’auteure, avec chaque mot parfaitement pesé et de jolies formules. C’est un formidable voyage dans cette relation entre un dominant et sa soumise mais sans du tout les outrances que certaines auteures se sentent obligées d’écrire ni les sempiternelles scènes que l’on voit habituellement. L’auteure passe d’ailleurs assez vite là-dessus, en fait juste un élément de la relation superbe entre Emeric et Ivory.

Voilà donc une superbe découverte et sans doute une nouvelle auteure à suivre.

Wrap Up

  • 10/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.