Calico de Callie Hart

22 avril 2016

CalicoCallie Hart a bien du talent et si ce roman a quelques défauts, il est d’une très grande intensité et aborde des problèmes graves et lourds très intéressants. Voilà donc une nouvelle auteure à suivre surtout si vous aimez les ambiances très sombres et les drames.

Ce n’est pas un sujet rare dans la romance que celui de deux ados qui vont tomber amoureux de façon passionnée et totale et s’épauler dans le malheur. L’originalité ici est que justement ils ne réussiront pas à s’entraider suffisamment. Callan et Coralie étaient voisins dans leur petite ville du sud et tous les deux en proie à de grandes difficultés familiales. Coralie souffre particulièrement avec une mère qui s’est suicidée et un père qui la maltraite. Mais elle va attirer l’oeil de son voisin et ils vont former ce genre de couples très touchants, qui existent et durent malgré l’adversité. Malheureusement, rien ne se sera aussi simple. Nous allons retrouver nos héros douze ans plus tard, aux portes de la trentaine et dans des circonstances très différentes.

Le roman est raconté des deux points de vue et fait des aller-retours entre le passé et le présent. Callan et Coralie sont rentrés dans leur petite ville après la mort du père de la jeune femme. Ils se sont perdus de vue entre temps et tout va évidemment rejouer entre eux.

L’histoire entre les deux héros est classique mais forte. On devine assez rapidement ce qui s’est passé mais la construction permet de conserver les informations et de les distiller au fur et à mesure. Même si on se doute de quelque chose, la gravité de ce qui s’est passée frappe très fort le lecteur. L’auteure a un style impeccable et saupoudre son récit de scènes très fortes et très intenses que cela soit celles de sexe ou de violence. Il vaut mieux être prévenu, il y a des moments pénibles dans ce roman même si elles ne sont pas complaisantes et assez peu nombreuses. La relation de Callan et Coralie fonctionne bien aussi, très fusionnelle et forte.

Le petit souci est qu’on se demande un peu pourquoi tous deux ont attendu si longtemps pour se retrouver. Ils ont du tourner la page, c’est sur mais douze ans c’est long et comme tout va très vite après, on ne peut s’empêcher de s’en étonner un peu. Mais cela passe vite au second plan devant les qualités du reste. Pour une fois, l’auteure ne néglige pas les conséquences psychologiques ce que ses héros ont subi, tout particulièrement Coralie, même si de façon un peu simple, tout semble classer au moment des retrouvailles. Il y a ainsi des détails qui sont moins brillamment amenés mais dans l’ensemble, le livre prend aux tripes et ne vous lâche plus. Inutile de dire que les deux héros sont très bons dans leur genre notamment Callan, ado gentil et lumineux, qui a été transformé par la vie et par ce qu’il a vécu avec Coralie. L’homme est plus sombre, plus tourmenté, plus borderline, c’est très bien vu et ça permet de le voir sous ces deux facettes aussi réussies l’une que l’autre.

Ajoutons pour terminer que les deux héros ont des métiers artistiques qui apportent beaucoup à l’histoire. Callan est photographe et Coralie, peintre.

Voilà un roman fort, sans doute imparfait mais qui emporte malgré tout et séduit par sa noirceur et son intensité.

Wrap Up

  • 8/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.