Live to love – Saison 1 – Tome 2 de Shana Keers

16 mars 2016

passions editionsJ’apprécie beaucoup le style de Shana Keers, tout particulièrement l’énergie qu’elle parvient à insuffler aux relations amoureuses de ses héros. J’avais donc commencé le premier tome de cette série, sur la rencontre d’une jeune femme timide et d’un professeur d’anglais, à Bordeaux. Evidemment, cette saga se décline en trois tomes dont voilà le second opus. Et j’avoue avoir été un brin déçue par ce livre qui n’apporte pas grand chose de plus au premier.

Alors, on retrouve nos deux héros avec plaisir : Elisa est toujours une jeune étudiante avec une très mauvaise opinion d’elle-même et Thomas est ce jeune homme bien plus compliqué qu’il n’y parait puisque son passé commence à le rattraper. Je persiste à trouver que l’auteure a un vrai talent pour faire se confronter ses héros. Leur attirance, l’alchimie entre eux est évidente et encore une fois bien mise en valeur.

Pour le reste, je suis restée un peu sur ma faim. Le roman n’apporte pas grand chose de plus à ce que nous savions. Elisa est fragile, introvertie et s’ouvre au sexe avec Thomas mais elle en reste au même niveau pour le reste. Je ne peux pas dire le nombre de fois où elle se traite de cruche, soupire en s’auto-dénigrant. Cela devient un peu répétitif et très prévisible. On peine à la voir évoluer psychologiquement. Oui, elle s’épanouit sexuellement mais qu’en est-il du reste ? Il en est un peu de même pour Thomas qui ne cesse de s’étonner de ce qu’il éprouve pour cette jeune femme et qui le change tellement.Même chose pour l’intrigue qui n’évolue guère. Nous aurons surtout des scènes construites un peu sur le même modèle où chacun des deux personnages réveillent la jalousie de l’autre.

On tourne ainsi en rond pendant une grande partie du roman avant qu’enfin survienne une évolution cruciale dans la vie de Thomas mais là aussi, je n’ai pas été totalement convaincue. Cela va induire des secrets que l’on comprend mal.

Bref, vous l’aurez compris, ce tome est un peu terne, emporte moins que le début et cela fait ressurgir les défauts, les petites failles du style, les incohérences. Il n’en reste pas moins que je lirai la conclusion de cette série mais justement un peu moins de scènes auraient peut-être limité cette impression de répétition. L’auteure a un potentiel certain, elle a dans cette série repris un peu trop de clichés et de scènes ou même de personnages que l’on trop vus dans d’autres romans. Je suivrai avec attention ces prochaines productions.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *