Distraction – Distraction – 1 de A.E. Murphy

20 février 2016

distractionVoilà une auteure qui ne plaira sans doute pas à tout le monde mais qui offre une très intéressante de la rencontre entre un prof et son élève, thème très à la mode dernièrement et qui a connu de très nombreuses tentatives. L’histoire se déroule sur trois tomes, tous publiés à ce jour. Il faut évidemment les lire dans l’ordre et ce premier tome même s’il n’apporte guère de surprises est un très bon exemple de ce que l’on peut faire avec ce thème.

Précisons tout d’abord que l’auteure est britannique et que l’histoire se déroule dans une petite ville de l’Angleterre, dans un endroit assez perdu. Tout le monde se connaît et évidemment, cela ne va pas simplifier la vie de nos héros. Lui est un prof qui enseigne loin de la petite ville au départ. Isaac va revenir lorsqu’il apprend que sa mère souffre de la maladie d’Alzheimer. Elle était une enseignante et le père d’Isaac est toujours le directeur de l’école. Il va revenir et remplacer sa mère et se rapprocher de ses parents qui vivent des moments difficiles. Eloise, elle, est une élève qui au début du roman n’a même pas dix-huit ans. Elle s’apprête à passer l’équivalent de notre bac. Eloise est une ado normale avec les problèmes d’une fille de son âge,d es parents qui la laissent un peu seule. Eloise se cherche, ne sait pas trop quoi faire d’elle. C’est une ado.

Le reste ne présente pas beaucoup de surprises mais l’auteure va prendre un soin tout particulier à mettre en place son histoire. La première partie souffre de quelques longueurs mais en même temps, nous voyons la lente et très jolie histoire naître entre Isaac et Eloise. Le contexte est très détaillé, et cela ajoute au charme du roman si on aime ce genre de choses. Nous découvrons l’école, les collègues d’Isaac, le travail d’Eloise dans un café, la maladie de la mère d’Isaac.

La tension monte lentement et sûrement entre ces deux-là. Il n’y a pas trop de jeu sur la perversité d’un prof qui séduit une élève mais l’évolution laborieuse d’une relation qui n’est pas censée exister même aux yeux des deux protagonistes. Isaac a douze ans de plus que la jeune femme, il ne se voit pas en prof pervers. Eloise ne croit pas une seconde qu’elle peut attirer l’attention d’un homme comme lu. Et puis, il y a le regard des autres, les tentatives pour maintenir une relation acceptable…

Les deux personnages sont forts et attachants, très richement décrits. Si Eloise est jeune, elle est très mature et Isaac a des côtés très jeunes qui rendent leur relation plausible et réaliste.

L’histoire absorbe au fil et à mesure, inexorablement. La richesse des descriptions, des introspections, la multiplicité des scènes innocentes ou bien moins entre les deux personnages fonctionnent à merveille. Les scènes sensuelles sont rares mais extrêmement bien écrites, très belles même. On croit à cette histoire, aussi improbable soit-elle et malgré les maladresses de l’auteure et le côté très exploité de cette trame.

Evidemment, la fin du roman n’est pas le fin de l’histoire. Il semble aussi que les deux prochains tomes ne sont pas forcément aussi prévisibles que bon nombre de trilogies. A suivre donc..

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *