Pandemonium – MC Sinners Next Generation – 1 de Bella Jewel

27 janvier 2016

pandemoniumBella Jewel est une auteure irrégulière capable du pire comme du meilleur. Dans ce livre, elle approche vraiment l’excellence par moment. Cela donne un livre tendu, passionnant et très bien raconté. Ce roman s’inscrit dans une série qui va parler de la seconde génération d’une autre saga. Elle a écrit plusieurs romans portant sur un groupe de bikers. Ici, ce sont les enfants des précédents héros que nous suivons. Tous ont dans la vingtaine et forment un groupe uni d’amis. Parmi eux, il y a Ava, la fille du président. La jeune femme mène une petite vie tranquille plutôt en dehors du groupe de bikers quand elle va être enlevée, justement à cause d’une affaire de bikers. C’est le début du roman, car, la fin de son enlèvement, va la conduire dans les bras de Lucas Black, un flic, donc pas vraiment un copain du groupe de son père.

La première partie du livre qui s’attache à la détention d’Ava et à sa sortie immédiate est parfaitement réussie. Ava n’a aucun moyen de faire face à ce qui lui arrive, qui est une situation très pénible et violente. L’idée que Belle Jewel a eu est glaçante et d’une grande richesse romanesque. Ava va sortir de là totalement brisée, d’une manière inédite. Evidemment, c’est une histoire violente et si il n’y a aucune complaisance, les idées sont dérangeantes. On peut donc classer ce livre dans les romances dark mais cette fois, le héros n’est en rien responsable des souffrances de l’héroïne, bien au contraire.

Lucas est un élément décisif du succès du livre. Nous allons suivre sa propre histoire par de courts chapitres où il prend la parole et qui nous conduiront sur deux ans. C’est un personnage immédiatement marqué par le deuil et la perte d’êtres chers. Ava va vite reconnaître ça chez lui. C’est un être sombre, solitaire, endurci, qui n’a pas plus d’empathie que cela à donner. Donc, se retrouver avec une la fille d’un président d’un groupe de bikers sur les bras n’est pas vraiment son idée de la distraction. C’est un grand héros, aux rares paroles, très fort intérieurement qui va devenir la lumière dans la nuit d’Ava. Les scènes entre eux frémissent d’émotion et d’intensité.

La suite du roman retombe dans les erreurs de cette auteure qui va parfois trop vite, fait passer ses personnages d’un problème à un autre bien trop soudainement. Tout se dégrade bien trop vite s’arrange aussi rapidement mais malgré ces défauts, le livre ne vous lâche pas. C’est donc un très bon crû de cette auteure qui utilise habilement le milieu des bikers. Ici, ils sont plus une toile de fond qu’autre chose. Nous apercevons beaucoup les anciens héros et les futurs aussi. Une autre jeune femme, fille d’un membre du groupe aura visiblement son histoire très bientôt.

En tous cas, si vous aimez les lectures intenses et brutales qui malmènent votre cœur et votre esprit, n’hésitez pas, Belle Jewel atteint ses buts ici.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *